MACRON VS LE PEN : DES IDÉES FONDAMENTALEMENT OPPOSÉES

« La démocratie a parlé, je félicite les deux finalistes. » C’est avec ces quelques mots que le Maire de Sisteron, Daniel Spagnou concluait à l’hôtel de ville la soirée du premier tour à l’élection présidentielle 2017. Quelques heures plus tôt, alors que les bureaux de vote de la commune ouvraient leurs portes, le premier magistrat était encore confiant pour celui qu’il avait choisi, François Fillon. Mais ce dernier devait finalement échouer sur la troisième marche du podium non qualificative. À Sisteron avec 859 voix, le candidat des Républicains terminait même à la quatrième place derrière les deux finalistes et Jean-Luc Mélanchon pour le mouvement de la France Insoumise qui obtenait 862 suffrages.  Arrivé en tête sur le plan national, le candidat d’« En Marche » Emmanuel Macron, dont le député des Alpes de Haute Provence Christophe Castaner est l’un des porte-parole, enlève 927 voix sur l’ensemble des cinq bureaux de vote sisteronais, ce qui le positionne second à 10 votes de la candidate du Front National Marine Le Pen.

ANALYSE DANS LE SISTERON JOURNAL DU VENDREDI 28 AVRIL 2017

Interview de Daniel Spagnou, Maire de Sisteron

 


Comments are Closed