LE SISTERON JOURNAL PRÉSENTE SES VŒUX À TOUS SES LECTEURS

Nous venons d’ouvrir le livre d’une nouvelle année. Les pages de l’édition 2018 apporteront une fois encore son lot de joie mais également de détresse. Si certains médias entretiennent avec détermination l’apogée des mauvaises nouvelles, Sisteron Journal continuera de développer ses articles sur l’actualité locale en témoignant des valeurs de nos concitoyens. Même si nous sommes contraints parfois de signaler des actes malveillants, nous nous efforçons plutôt de montrer les bons côtés de notre localité et de faire valoir le profond engagement des habitants de Sisteron et des villes alentours. Les différentes associations sportives, culturelles et solidaires gardent une place importante dans nos colonnes. C’est également le cas de la municipalité qui peut compter sur nous pour annoncer les différentes actions en matière de développement local. La musique, les expositions, les différentes manifestations nourrissent nos pages. Sisteron Journal s’efforce également de mettre en lumière les gens dont le courage est remarquable mais également tous ceux qui font briller notre belle citadelle sur l’ensemble de l’hexagone et hors des frontières de notre pays. Vous l’aurez compris, Sisteron Journal préfère une ligne éditoriale davantage tournée vers les sourires que les pleurs car chez nous de formidables événements se produisent tout au long de l’année et il est naturel d’en rendre compte. L’hebdomadaire existe depuis 1883 au cœur de la cité de Paul Arène et durant toutes ces années il s’efforce, sans prétention aucune, d’apporter sa petite contribution à la mémoire collective. Avec le soutien inconditionnel de la municipalité et du monde associatif, les années s’enchaînent et les souvenirs restent. Grâce à la rubrique « au siècle dernier », il est facile de constater l’évolution de notre ville au fil des ans. L’on peut également constater avec satisfaction que de nombreuses familles étaient déjà là 100 ans plus tôt. Si en mars 2017 le Sisteron Journal s’ouvrait à la couleur, 2018 sera paradoxalement l’année de la modernité et du retour aux sources. En effet votre journal change de format et prend des allures plus pratiques. Plus d’une centaine de lecteurs ont été sollicités afin d’affranchir cette nouvelle nomenclature et tous ont été unanimes pour valider l’épreuve. Composé de huit pages couleur, l’édition pourra chaque fois que nécessaire prendre un volume de 12 pages. Ce sera notamment le cas pour la présentation des comptes-rendus municipaux. De plus, cette nouvelle version permet au journal d’être de nouveau imprimé à Sisteron, imprimerie nouvelle chez Norbert Goglio, comme c’était le cas au siècle dernier : un véritable retour aux sources. Pas de délocalisation puisque le service de portage sur les secteurs de Sisteron, Peipin et Aubignosc est assuré par la maison de la presse Nicolas Laugier. Le Sisteron Journal est imprégné de l’histoire indélébile de nos familles et il se donne pour mission de perpétuer la tradition. Merci pour votre fidélité et votre soutien. Bonne année à tous les lecteurs en espérant que 2018 soit des plus heureuses.

Comments are Closed