NOUN PAS  »EN DURANÇO » MAI  »ENDURANÇO »

Despièi la mai auto antiqueta, Sisteroun es uno  »vilo-estapo » : n’en vaqui uno nouvello provo bono-di aquest rendu-comte d’un doucumen remarcable e tras que rare. Sian au mes de Juliet 1934, davans l’  »Hôtel du Cours » que se vèi sus la foutougrafìo la pompo à essènci GEX. Un roudelet de badaire amiron l’evenimen : la veituro revouluciounàri : la – Traction Avant 7 – que vèn de sourti d’usino. Mai acò, valènt-à-dire la presentacioun publico de la veituro, es pas sènso pausa proublèmo.
Depuis la plus haute antiquité, Sisteron est une  » ville-étape  » : en voici une nouvelle preuve avec ce compte-rendu d’un document remarquable et très rare. Nous sommes au mois de juillet 1934, devant l’Hôtel du Cours, dont on peut voir la pompe à essence GEX. Un petit groupe de badauds admire l’événement : la voiture révolutionnaire : la Traction Avant 7, qui vient de sortir de l’usine. Mais cela, c’est-à-dire la présentation publique de la voiture, n’est pas sans poser des problèmes.

Chronique provençale dans le Sisteron Journal du vendredi 18 mai 2018

Comments are Closed