Depuis la première action des Gilets Jaunes en date du samedi 17 novembre dernier, les choses ont grandement évolué, à tel point qu’un journal entier serait trop étroit pour tout relater. Certaines actions doivent être mises en valeur comme celle des Gilets Jaunes de Sisteron qui, par solidarité, ont donné leurs denrées périssables à la Croix Rouge afin qu’elle puisse les distribuer aux plus démunis. La mobilisation ne faiblit pas et tous les jours, nombre de Sisteronais engagés dans la bataille se relayent afin de tenir le poste au rond-point nord de l’autoroute. Le péage est gratuit et les usagers ne s’en plaignent pas. Par contre, nous n’avons pas vraiment compris l’action qui visait à faire le blocus de la zone d’activités, bassin d’emplois non délocalisables ! (Extrait SJ. 30/11/2018)