Tous les articles par Patrice Vernet

LE CCAS EST LÀ POUR AIDER LES GENS

Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de Sisteron va bien, du moins aussi bien que possible en ces temps de crise sanitaire : « On reste positif, on est là pour aider les gens » explique Chantal Vicente, directrice. La mission principale du CCAS est de donner de l’information aux personnes dans le besoin, que ce soit pour les démarches administratives, notamment grâce à l’espace ‘‘France Services’’, porté par la Communauté de Communes Sisteronais-Buëch (CCSB). Le CCAS assure aussi le maintien à domicile pour les personnes âgées, et les personnes handicapées, un service de portage de repas, l’installation de téléalarme avec une maintenance entièrement gratuite et un service de portage de livres à domicile en partenariat avec la médiathèque André Roman.

Extrait Sisteron Journal 3867 – 06/03/2021


 

CROIX-ROUGE DE SISTERON : SOLEIL AU FOND DU CŒUR !

Il ne fait vraiment pas chaud en ce jeudi après-midi, à l’entrée Nord de Sisteron au niveau de la porte du Dauphiné, juste avant le tunnel. Le soleil a disparu depuis longtemps derrière la Citadelle, et s’il fait frisquet dehors, à l’intérieur du local de la Croix-Rouge la chaleur des cœurs réchauffe bigrement les corps meurtris par le destin, ou par le sort ! Séverine Simonet et ses amies bénévoles s’activent pour distribuer sacs et cartons avec toujours un mot gentil à celles et ceux dont la vie n’a pas souri… Alors, oui, ils sont dissimulés sous les masques, mais les sourires sont visibles dans les yeux de celles qui donnent de leur temps pour aider les Sans-Domicile-Fixe (SDF), et les familles qui sont dans le besoin .

Extrait Sisteron Journal 3867 – 06/03/2021


 

BOUTIQUE DE CRÉATIONS ORIGINALES DANS UN ÉCRIN DE BEAUTÉ

Entrer dans la boutique de Magali Jacquemin « Com. à la Gal’rie », au 36 rue Droite à Sisteron, c’est s’immerger dans un autre monde, loin des sollicitations angoissantes de la vie quotidienne, c’est entrer dans un univers de beauté, de calme, de sérénité. Dans cette boutique, on peut prendre son temps, flâner, profiter, partager, papoter… De nombreux objets de décoration envahissent les différents espaces créés dans le magasin, donnant l’impression d’un joyeux bric-à-brac. Mais un peu d’attention permet de comprendre que rien n’est laissé au hasard, que tous ces produits artisanaux ou artistiques sont agencés avec soin, que chaque espace dégage une ambiance particulière.

Extrait Sisteron Journal 3867 – 06/03/2021

 

ACCUEIL DE LOISIRS : BONNES VACANCES D’HIVER MALGRÉ LA CRISE SANITAIRE !

Durant ces vacances d’hiver, et bien que la période continue d’être très éprouvante, les petits Sisteronais peuvent se changer les esprits au sein de l’Accueil de Loisirs du Parc Massot-Devèze. Ils sont accueillis chaque jour par une équipe d’animateurs particulièrement attentionnés, et dans le plus grand respect des règles sanitaires liées à la Covid-19. Le maire de Sisteron, Daniel Spagnou, et Sylvia Oddou, déléguée à la Jeunesse, se sont rendus sur place dans le but de constater le bon fonctionnement de la structure, ainsi que les actions mises en place en faveur de l’épanouissement de nos bambins.

Extrait Sisteron Journal 3867 – 06/03/2021


 

LES ÉCLATS DE VIE DE FRÉDÉRIC MARTIN

Avec la crise sanitaire, nombreux sont les gens qui se sont découverts une âme d’artiste. Les confinements successifs, les restrictions de déplacement et de liberté ont permis pour beaucoup d’imaginer le monde d’après au travers de la peinture, l’écriture, le dessin, ou encore la musique. Frédéric Martin ne se prédestinait pas à la musique avec un grand ‘‘M’’ dans le monde d’avant. Certes, tout petit il chantait, se produisant devant sa famille dans des spectacles improvisés au sein de l’hôtel que dirigeaient ses grands-parents. Il y reprenait les titres de ses idoles de l’époque, Claude François, Joe Dassin, Renaud, Brassens…

Extrait Sisteron Journal 3867 – 06/03/2021


 

N’OUBLIONS PAS LA COLLECTE DES RESTOS DU CŒUR

Cette année, peut être davantage que les précédentes, les Restos du Cœur ont besoin du soutien de tous ceux qui le peuvent. Ce samedi 6 et ce dimanche 7 mars, sont les jours de la grande collecte nationale de denrées alimentaires et produits sanitaires que les Restos organisent dans les magasins partenaires. Si dans le contexte actuel, si particulier, la décision a été prise de reporter cette collecte dans certains départements français, où les conditions sont trop difficiles, en ce qui concerne les Alpes de Haute-Provence, et notamment le secteur de Sisteron, elle pourra parfaitement se dérouler mais en respectant un protocole sanitaire renforcé. Aussi, pour notre secteur, à l’entrée des établissements Super U et Lidl de Sisteron, ainsi qu’à Intermarché Peipin, des bénévoles solliciteront votre bienveillance et ne manqueront pas de vous conseiller sur les produits de première nécessité dont ils ont besoin pour venir en aide aux plus défavorisés d’entre nous.

Extrait Sisteron Journal 3867 – 04-03-2021


 

OFFICE DE TOURISME : 2 NOUVEAUX RESPLENDISSANTS SOURIRES VOUS ACCUEILLENT !

Depuis ce mois de février 2021, deux nouvelles employées ont intégré la belle et dynamique équipe de l’Office de Tourisme de Sisteron. Il s’agit de Pauline Bouchet-Paul, conseillère en séjour qui aura pour mission d’accueillir et de renseigner les personnes se rendant au bureau sisteronais, et Apolline Dauvignac qui assurera les réservations en ligne des activités, ainsi que la commercialisation des séjours individuels. Lors de leur prise de fonction, elles ont été accueillies par Daniel Spagnou, maire de Sisteron et président de la Communauté de Communes du Sisteronais-Buëch (CCSB), et par Chantal Martin, directrice de l’Office de Tourisme Sisteron-Buëch (OTSB).

Extrait Sisteron Journal 3866 – 27/02/2021

 

LE JEUNE JIMMY EYGLIER PREND L’ANTENNE À SISTERON

Il est 8h30, la matinale mistralienne débute, et depuis décembre dernier, les auditeurs de Fréquence Mistral Sisteron entendent, en alternance avec celle du bien connu Chris Alessandri, une toute nouvelle voix. C’est celle du jeune Jimmy Eyglier qui, un jour sur deux et du haut de ses 18 ans, tient l’antenne de la bien connue station de la fréquence FM 99.2 durant une heure et demie. Jusqu’à 10h, il va assurer le direct, les chroniques, la programmation musicale, l’horoscope, l’éphéméride, les chroniques pratiques, les annonces d’emplois, le reportage du jour, l’actu des cinémas (lorsqu’ils sont ouverts !)… Bref, il va prendre à bras le corps l’antenne de Sisteron qui est largement écoutée de Mison aux Mées, et sur Internet.

Extrait Sisteron Journal 3866 – 27/02/2021


 

ABSOLUE LAVANDE : UNE BOUTIQUE UNIQUE EN SON GENRE !

Depuis une vingtaine d’années, les activités professionnelles (chef de projet d’une société d’électrification rurale) d’Emmanuel Dalla Favera, lui permettaient de sillonner les campagnes des Alpes de Haute-Provence, de rencontrer les maires et les agriculteurs. Et progressivement, la recherche et l’achat d’alambics locaux, destinés à la distillation de la lavande, sont devenus pour lui une passion. Ayant longtemps travaillé de manière bénévole à la distillerie de Mézel, son village, il s’est rendu compte qu’il n’existait aucun travail de mémoire, et que le matériel des lavandiculteurs, aussi bien de culture que de distillation, n’était pas mis en valeur.

Extrait Sisteron Journal 3866 – 27/02/2021

 

JEAN-CHRISTOPHE GAY : PHARMACIEN FACE AU COVID !

Jean-Christophe Gay a été pharmacien à Sisteron aux côtés du regretté André Bonnet, puis à la pharmacie de U-Express. Il reprend les rênes, en octobre 2019, de la pharmacie Depeyre, située sur la place de l’Horloge (ancienne officine Gastinel) en centre-ville, l’une des plus anciennes de Sisteron. Depuis le mois de janvier 2021, la pharmacie propose des tests antigéniques de dépistage de la Covid-19, sur la base du volontariat. L’idée est d’isoler les gens qui sont malades pour casser la chaîne de contamination.

Extrait Sisteron Journal 3866 – 26/02/2021

DES ÉLÈVES AU CŒUR GRAND COMME ÇA !

Dans le hall de la cité scolaire Paul Arène, 5 élèves et Aurore Montanaro, professeur de français, rangent boîtes de conserve et autres produits sur un stand : « Nous sommes élèves de 5e2 et de 3e4 et nous collectons des dons au profit des Restos du Cœur » disent-ils avec de grands sourires. En 2 jours de collecte, ils ont recueilli 540kg de dons, soit encore plus que l’année dernière, alors qu’environ la moitié des élèves du lycée seulement sont là pour des raisons de distanciation sociale. Bravo pour ce bol d’air frais plein d’espérance ! Ghislaine Ortega : « Merci à eux car les placards et étagères sont vides ! Et avec 150 familles, soit 240 personnes environ à aider, cela nous permettra de tenir jusqu’à la collecte dans les magasins (Super U, Intermarché et Lidl) les 5 et 6 mars prochains ! »

Extrait SJ 3866 – 27/02/2021


 

GRAND BESOIN DE DONS ET D’ADOPTIONS !

Rien de tel, en ces temps moroses, que d’aller faire un petit tour au chenil-refuge SPA de Sisteron. Un brin de voiture sur la route de Gap, à la sortie de la Sisteron, et c’est un torrent d’amour et de joie qui nous accueille dans ce coin perdu, mais ô combien précieux ! Solange Guérinaud, présidente de l’association Canine Sisteronaise, qui assure la gestion de la structure et de ses pensionnaires, avec l’aide précieuse d’Anne-Sophie, Cindy et Matthieu, les souriants salariés du refuge, se donnent corps et âme pour offrir du bonheur à la cinquantaine (au bas mot) de toutous qui attendent un maître ou une maîtresse ici. Environ 60 chiens ont été adoptés l’année dernière contre plus d’une centaine les années précédentes. Il faut donc trouver des familles d’accueil temporaire : « Elles sont les bienvenues et nous fournissons la nourriture ! » Allez faire un tour au refuge, même pour voir ! Vous pouvez faire un don, qu’il soit matériel, alimentaire ou financier. Et même sans ça, juste une petite visite fait toujours plaisir !

Article complet dans le Sisteron Journal 3866
Samedi 28 février 2021 


VACCINATION : C’EST VÉRITABLEMENT LA GUERRE POUR AVOIR DES DOSES !

Comme nous vous l’avions indiqué la semaine dernière, le centre de vaccination de Sisteron était fermé durant deux journées suite à l’indisponibilité de vaccins. Il a rouvert ses portes le jeudi, suite à une nouvelle livraison de vaccins : « Les flacons arrivent au compte-gouttes » devait expliquer avec inquiétude Daniel Spagnou. Le maire de Sisteron ajoutait par ailleurs que le problème était national : « Les Ministres viennent à la télévision pour dire qu’il y a des vaccins, mais la réalité du terrain n’est pas la même car il n’y en a pas ! Pourquoi mentent-ils ? » Il est vrai que les discours de nos dirigeants semblent des plus ambivalents ! Un jour tout va pour le mieux et le lendemain rien ne va plus… !

Extrait Sisteron Journal 3865 – 20/02/2021


 

PROMESSE BIO : NOUVEL ESPACE DE COSMÉTIQUES ET BIEN-ÊTRE !

Les consommateurs français sont, chaque année, de plus en plus nombreux à se tourner vers les produits bio. Plus qu’une tendance, le bio est devenu un mode de vie correspondant aux préoccupations actuelles pour la santé et la protection de la planète. Selon les données de l’Agence BIO (Agence pour le développement et la promotion de l’agriculture biologique), le marché français des produits biologiques a connu une croissance historique ces dernières années. Aujourd’hui, près de 9 Français sur 10 déclarent avoir consommé des produits biologiques. Et c’est en surfant sur cette belle vague que Cédric Boudier, après avoir pratiqué de la vente par Internet, a ouvert son enseigne, Promesse Bio, au 102, rue Droite à Sisteron en février 2020, soit un mois avant le premier confinement !

Extrait Sisteron Journal 3865 – 20/02/2021


 

RETOUR DU MARCHÉ PLACE DE L’HORLOGE LE MERCREDI

Avec les beaux jours qui peu à peu vont faire leur retour, le marché hebdomadaire du mercredi, qui depuis quelques temps est organisé sur la place de l’Hôtel de ville, va retrouver son emplacement initial au niveau de la place de l’Horloge. Même si les bars et restaurateurs sont malheureusement contraints de garder portes closes, les commerçants proches de ce secteur se réjouissent de savoir que les oisifs seront dès mercredi prochain, le 24 février 2021, de retour. Par contre, il est important de signaler que les étalages du marché hebdomadaire du samedi, qui de manière générale sont plus en nombre, resteront quant à eux installés sur la place de la mairie jusqu’à nouvel ordre.

Extrait Sisteron Journal 3865 – 20/02/2021

UN TRIO JAZZ EN RÉSIDENCE À DURANCE

Le Trio Jazz Experience a investi, la semaine dernière, les locaux du Théâtre Durance de Château-Arnoux pour des séances de répétition : « C’est ce que l’on appelle des résidences pour artistes et musiciens » précise Camille Wehrlé, chargée de communication. Les groupes peuvent ainsi répéter et fignoler leur prochain spectacle en toute tranquillité. En ce moment le théâtre ne peut pas recevoir de public, alors ces résidences donnent un peu d’activité à la structure. C’est à l’occasion d’une rencontre, en janvier dernier, avec la directrice de Durance, Élodie Presle, que cette résidence a pu se faire. Le trio Jazz Expérience est emmené par le guitariste Pascal Charrier qui s’est entouré de 2 autres musiciens talentueux, Leïla Soldevila à la contrebasse et Cédric Bec à la batterie.

Extrait Sisteron Journal 3865 – 20/02/2021

 

ET ON DANSE, DANSE, DANSE…, AVEC FULLDANCE !

Pendant que notre monde semble marcher clopin-clopant, il est un petit coin de Sisteron où les sourires se mêlent aux couleurs chatoyantes et à la musique endiablée. Et c’est à la Bousquette (quel joli nom !), l’ancienne école située à la sortie Nord de la ville, que ça se passe et plus précisément sur le terrain des locaux municipaux mis à la disposition de l’association FullDance. Oui, sur le terrain des locaux et non pas à l’intérieur, satané virus oblige… ! Créée en 2012, l’association FullDance est présidée par Magali Aubert. Mais la situation, comme pour la majeure partie des associations, n’est pas simple depuis un an.

Extrait Sisteron Journal 3865 – 20/02/2021


 

BENJAMIN CUCCHIETTI CULTIVE L’EXCEPTION

Les vergers de la Haute-Durance, et particulièrement du côté de Sisteron, regorgent de la belle Golden jaune qui bénéficie, à juste titre depuis 11 ans, d’une Indication Géographique Protégée (IGP). Mais, parmi les pomiculteurs de notre territoire, le Sisteronais Benjamin Cucchietti vient d’ajouter une corde à son arc en rejoignant le club, assez fermé, de ceux qui développent actuellement une variété  particulière : la Pink Lady (la Dame Rose). Rose ? Oui, car la robe qu’elle arbore résulte du mariage de la jaune Golden Delicious et de la rouge Lady William. Craquante, juteuse et bien sucrée, c’est une pomme d’exception !

Extrait Sisteron Journal 3864 – 12/02/2021


 

AFMI : AU SERVICE DES ENTREPRENEURS ET DES PARTICULIERS !

La société AFMI, vente et maintenance informatique, a été créée en 2009 par le sisteronais Frédéric Maffre dont les compétences n’étaient déjà plus à prouver à l’époque. Fort d’une expertise d’une trentaine d’années, il dispose d’une clientèle constituée de professionnels (TPE, artisans, etc.), d’administrations et de particuliers. Bien que son activité soit davantage tournée sur les prestations, Frédéric Maffre vend également du matériel, notamment des ordinateurs fixes qu’il assemble selon les besoins de chacun. Depuis la fin de l’année dernière, Frédéric Maffre loue un local en plein cœur du parc d’activités Val Durance à Sisteron, au 31 allée des Genêts, où il a installé son atelier et son bureau.

Interview audio de Frédéric Maffre


 

AURÉLIE AUDISIO : POUR DES CADEAUX ORIGINAUX !

Le 88, rue Droite à Sisteron accueille des centaines d’objets qui seront personnalisés au gré des désirs des clients par Aurélie, artiste autodidacte : mugs, briquets, horloges, tapis de souris, puzzles, T-shirts, bijoux, et nombreux autres objets qui seront autant de cadeaux à petits prix que l’on recevra avec plaisir. Après avoir été employée en grande surface pendant 10 ans, Aurélie a succombé à sa passion créatrice. Elle a débuté par la gravure sur verre, fréquentant les différents marchés de la région depuis 2010. L’expérience aidant, elle a diversifié ses créations et s’est installée en 2018 dans un premier local en bas de la rue Droite, puis dans son local actuel en 2019.