Tous les articles par Patrice Vernet

HÉLÈNE PONTI : INFIRMIÈRE LIBÉRALE PASSIONNÉE ET DÉVOUÉE !

Nous aurions pu mettre à l’honneur dans notre hebdomadaire, toutes les infirmières et tous les infirmiers qui, depuis des mois maintenant, sont sur la brèche : tous sont autant méritants les uns que les autres ! Au-delà d’être des soignants dévoués, ces soldats de la Santé sont aussi des femmes et des hommes qui ont des craintes, parfois même des angoisses, notamment pour leurs proches. Pour ses lecteurs, Sisteron Journal a rencontré Hélène Ponti, sisteronaise, infirmière libérale au cabinet d’Aubignosc, pour un entretien exclusif sans filtre qu’elle a bien voulu nous accorder.

Article complet dans le Sisteron Journal 3855 – 05/12/2020
Entretien avec Hélène Ponti, infirmière

LE CENTRE-VILLE DE SISTERON S’ANIME DE NOUVEAU

La foule n’était pas encore celle des grands jours, ce samedi 28 novembre, à la réouverture des commerces dits « non essentiels ». Néanmoins le regain d’affluence était perceptible dans les rues commerçantes de Sisteron. Et il était temps de rouvrir, car la situation économique de nombre d’entre eux devenait intenable ! C’est un premier retour vers une vie normale, mais qui ne sera malgré tout pas celle d’avant… … Dans un récent communiqué, le maire de Sisteron, Daniel Spagnou, comptait sur les Sisteronais pour se montrer solidaires à l’occasion de ces fêtes de fin d’année : « Soyons solidaires de nos commerces de proximité et oublions les grandes plateformes numériques ! Ensemble achetons sisteronais et sauvons ainsi nos commerces et notre cœur de ville ! » 

Témoignages des commerçants (Bullit – Maroquinerie – Nomade) dans Sisteron Journal 3855 – 05/12/2020

EN CETTE PÉRIODE TROUBLÉE, L’ÉCOLE DE LA BAUME EST ENTRE DE BONNES MAINS

Cathy Daumas est une directrice d’école énergique et positive, qui a su, sans dramatiser les choses, mettre en place le protocole sanitaire imposé par la crise actuelle liée au Covid-19. Il est vrai que la configuration de l’école de la Baume, Simone-Veil, permet d’éviter le brassage des 5 classes de l’école primaire et des 34 élèves de la maternelle : 2 lieux de garderie différents, 2 cours de récréation, des pauses décalées. Même à la cantine, les élèves ne sont pas mélangés à ceux des autres écoles, ils sont placés par groupes, toujours aux mêmes tables de façon à avoir une traçabilité en cas de problème, et sous la surveillance, par groupe, d’un accompagnateur de la mairie…

Extrait Sisteron Journal 3855 – 05/12/2020

OÙ SONT LES 2 STATUES DE L’HORLOGE ?

La Tour de l’Horloge, âgée de 130 ans et chère aux Sisteronais, vient de changer de visage. L’avez-vous remarqué ? Les niches qui abritaient des statues sont vides aujourd’hui ! Le monument, si joliment surmonté d’un gracieux Campanile de fer forgé, orné d’un globe et d’une girouette, abritait 2 statues posées dans des niches. La première, en direction de la place, représente la République brandissant un rameau de la Paix au pied de laquelle figure un lion assis. L’autre, côté rue, une allégorie de ‘‘Cérès’’, déesse des moissons, de l’agriculture et de la fertilité. Mais le temps est assassin et il a fait son ouvrage… 130 années de soleil, de pluie et de gel ont eu raison de ces 2 statues faites de terre cuite.

Extrait Sisteron Journal 3855 – 05/12/2020

LA ‘‘GRATUITERIE’’ : IDÉE À DÉVELOPPER !

La particularité de la ‘‘Gratuiterie’’, que l’on a découverte à Volonne, est la gratuité comme son nom l’indique ! Il est question d’un espace de rendez-vous, d’échanges sociaux ou d’objets qui ne servent plus pour les uns mais qui peuvent convenir à d’autres : « Vous déposez votre objet et vous pouvez en récupérer un autre » explique Jean-Christophe Balland, à l’origine de cette brillante idée. Avec sa compagne, Marie-Chantal Savin, il a créé ce lieu. L’idée est partie de la journée de la transition citoyenne qui réunissait sur la commune toutes les associations et bonnes volontés pour bousculer les esprits et proposer des alternatives aux questions sociétales entre écologie et gaspillage…

Extrait Sisteron Journal 3855 – 05/12/2020

BÈU CÈU DE NOSTO PROUVÈNÇO : NORBERT MILLE, LIS ESTELLO NEGRO !

LIS  ESTELLO  NEGRO

Lou bijout, pèr uno femo es, de segur, ço que i’a de mai bèu. Dins l’Antiqueta la mai reculado, l’ome a façouna pèr Elo tóuti li matèri : os, ferre, argènt, or…, belòri di mai moudèsto e simplo i mai soumtuouso, encroustado de pèiro… E bord que se parlo de pèiro, se déu de dire que lou despartamen dis Aup de n’Auto Prouvènço es uno estraourdinári reservo geoulougico  couneigudo di geoulogue dóu mounde entié, e bèn urousamen aparado à l’ouro d’aro. Soun sòu recato di foussilo mai que noumbrous, subretout un foussile marin vièi d’enviroun 200 milioun  d’annado, qu’es de la famiho dis ‘‘échinodermes’’.

Suite et traduction dans le Sisteron Journal 3855 – 05/12/2020

DES RUGBYMEN EN ‘‘VISIO’’ ET DE BEAUX CADEAUX POUR LE COS

Il y avait de l’animation dans le hall d’entrée de l’établissement Super U samedi dernier à Sisteron ! Le Père Noël du Club Olympique Sisteronais, notre COS ‘‘national’’, était présent en la personne de sa chère mascotte ‘‘Moumoute’’ et de plusieurs dirigeants, venus, la hotte pleine de cadeaux destinés aux 95 jeunes de l’école de rugby (EDR) ! Accompagnant sa maman et son papa venus faire leurs courses, chaque rugbymen en herbe a défilé devant le stand du COS pour recevoir un superbe ballon fluo, une casquette, un masque, des coloriages et tant de cadeaux encore, sans oublier les traditionnelles papillotes !

Extrait Sisteron  Journal 3855 – 05/12/2020

MISSION LOCALE : TOUJOURS MOBILISÉE POUR LES JEUNES DE NOTRE DÉPARTEMENT !

Implantée à St-Auban depuis 1982, la Mission Locale accompagne les jeunes, âgés entre 16 et 25 ans, dans leurs démarches. Elle rayonne sur l’ensemble du département avec des antennes à Digne et Manosque ainsi que des permanences dans d’autres villes comme Sisteron… … La structure reste ouverte durant le confinement, les jeunes sont reçus principalement sur rendez-vous ou par visioconférence pour ceux qui le souhaitent. Cela évite les déplacements inutiles et permet une meilleure gestion du planning.

Extrait Sisteron Journal 3855 – 05/12/2020

LE THÉÂTRE DURANCE ŒUVRE EN COULISSE

Fermés jusqu’au 15 décembre minimum, les théâtres s’adaptent en coulisse pour maintenir, tant bien que mal, leur saison artistique 2020-2021 qui s’avère déjà bien tronquée. Le Théâtre Durance, situé à Château-Arnoux St-Auban, fait partie de ces structures qui optimisent au mieux l’entracte imposé… … En temps normal, entre 12 et 14 résidences sont programmées par saison. Cette année, le Théâtre Durance en enregistre 21. En plus de cette activité, le théâtre peut poursuivre ses actions culturelles dans les établissements scolaires, et d’ailleurs, une tournée de 16 représentations a été organisée durant le mois de novembre.

Extrait Sisteron Journal 3855 – 05/12/2020

LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES SOUTIENT ACTIVEMENT LES COMMERCES DE PROXIMITÉ

C’est au siège de la Communauté de Communes Sisteronais-Buëch (CCSB), à Sisteron, qu’ont été présentés par le président Daniel Spagnou, accompagné de Nicolas Laugier, président de l’association des commerçants et adjoint au commerce de Sisteron et d’Alexandre Mougin, directeur du Pôle attractivité et développement, les dispositifs de soutien aux commerces de proximité. Dès sa prise de parole, le président devait insister sur le fait que ce second confinement était particulièrement mal vécu : « Sans remettre en cause la situation sanitaire, il faut impérativement rouvrir les petits commerces. Il faut faire confiance aux entrepreneurs qui sont des gens responsables. »

Extrait Sisteron Journal 3854 – 28/11/2020

LÉGION D’HONNEUR POUR UN SISTERONAIS

Le 5 novembre dernier, sur proposition de la Ministre des Armées, Florence Parly, le Sisteronais Éric Febvey était nommé au grade de Chevalier de la Légion d’Honneur par décret du Président de la République. Éric Febvey est né à Lyon en 1956. Fils de chirurgien des hôpitaux des Armées, il change souvent de lieu de résidence jusqu’à l’âge de 13 ans lorsque ses parents se fixent définitivement à Sisteron. Il étudie alors au lycée Paul Arène avant de suivre des études et d’être diplômé à l’Institut d’Études Politiques de Lyon. Après ses études, il s’engage dans la marine comme officier et parcourt le monde durant plus de 20 ans (Afrique, Liban, Yougoslavie, Tanzanie, Afghanistan…,) il termine sa carrière militaire en décembre 2019.

Extrait Sisteron Journal 3854 – 28/11/2020

DIS-NOUS PAPA : EST-CE QUE LE CONFINEMENT EST TERMINÉ ?

« Comment dire mes enfants, oui il est terminé, enfin non, quoi que peut être, disons en partie, enfin c’est à voir…, » répondit le père ! Il faut bien admettre qu’après l’intervention du Président de la République, Emmanuel Macron, le mardi 24 novembre, les incertitudes restent nombreuses et mis à part les gens ayant atteint un niveau d’études supérieures, rares sont ceux qui auront tout compris ! Le plus important, c’est que les commerces non essentiels, qui finalement sont désormais ‘‘essentiels’’ peuvent rouvrir dès ce samedi 28 novembre, ainsi que les lieux de culte, et les jeunes pourront reprendre les activités sportives extrascolaires en extérieur !

Extrait Sisteron Journal 3854 – 28/11/2020

SISTERON SE PRÉPARE À FÊTER NOËL !

Malgré la crise sanitaire et les contraintes imposées par le Gouvernement, le Père Noël devrait être bien là pour les fêtes de fin d’année. Afin de préparer sa venue, les villes et villages se parent de leurs plus belles décorations et autres illuminations. À Sisteron, la boule lumineuse et l’ours géant ont retrouvé leur place respectivement devant la tour de la Médisance et le parvis de l’hôtel de ville. L’équipe des électriciens de la ville est à pied d’œuvre depuis déjà 2 semaines pour attacher et brancher les kilomètres de guirlandes, les différents motifs de Noël, les sapins et autres boules dans les rues et les avenues du  centre-ville et le long de l’avenue principale.

Extrait Sisteron Journal 3854 – 28/11/2020

UNE BULLE DE VIE DURANT LE CONFINEMENT !

En ce mercredi après-midi, le Pôle Jeunes de Sisteron est une fourmilière grouillante d’espions, d’ambassadeurs et d’experts en géostratégie ! Mais que se passe-t-il donc ? Gautier Béraud, responsable du Pôle Jeunes, vient à notre rescousse et nous rassure en nous expliquant que les 15 à 20 jeunes adolescents qui sont là participent à un ‘‘escape game’’ qu’il a organisé avec l’animatrice référente, Ludivine Louvet : ouf ! Ainsi nul complot ne se trame dans ce local dévolu à la jeunesse sisteronaise et nul besoin de prendre la poudre d’escampette…

Extrait Sisteron Journal 3854 – 28/11/2020

DES RENCONTRES POUR LES DIABÉTIQUES À SISTERON

Une petite équipe va, inlassablement, au-devant des personnes atteintes de diabète dans les Alpes de Haute-Provence et dans les Hautes-Alpes. C’est l’association des diabétiques des Alpes-du-Sud, présidée par Éric Tamain, 57 ans, homme-orchestre de la structure. Mais pourquoi aller à la rencontre des patients diabétiques ? Après tout, ils se soignent ? « Oui et lorsqu’un diabète est détecté les médecins font leur travail. Notre but est de nous rapprocher des patients afin de leur apprendre à bien connaître leur pathologie et son fonctionnement, car elle se gère dans la prévention. Il ne faut pas attendre que la maladie ait fait des dégâts pour intervenir. »

Extrait Sisteron Journal 3854 – 28/11/2020

UN LUTHIER QUI ŒUVRE À L’ANCIENNE

« On n’a pas le droit de qualifier la Culture de « bien non essentiel », c’est un manque de respect de la part de nos gouvernants ! » En signe de protestation, pacifique, Jean-Michel Di Scala, luthier, a décidé de maintenir le rideau de sa boutique ouvert, toutes lampes allumées, un simple écriteau « fermé au public » accolé à la porte d’entrée : « On n’a pas le droit de baisser les bras, c’est de notre responsabilité. » Comme pour nombre de ses collègues, commerçants et artistes, la période de confinement actuelle est très difficile à passer. Installé depuis peu à Sisteron, 121 rue Droite, Jean-Michel Di Scala est avant tout un guitariste qui a baigné très tôt dans le milieu des Arts et qui, à l’âge de 17 ans, a fabriqué seul sa première guitare.

Extrait Sisteron Journal 3854 – 28/11/2020

SISTERON LAURÉATE DES PETITES VILLES DE DEMAIN !

Quelle merveilleuse nouvelle qu’il nous a été donné d’apprendre ces derniers jours. Une nomination qui met du baume au cœur en cette période tant morose…, Sisteron, notre perle de la Provence, vient d’être intégrée au programme ‘‘Petite Ville de Demain’’ au côté de huit autres communes de notre département : Annot, Banon, Barcelonnette, Castellane,  Château-Arnoux St-Auban, Forcalquier, St-André, Seyne. Ce programme s’inscrit dans le cadre du Plan de Relance National (PRN) et de l’agenda rural du gouvernement. Il constitue l’un des volets thématiques des futurs contrats de ruralité. Déployé sur une durée de 6 ans, il est doté de 3 milliards d’euros. Sur le plan national, 250 millions d’euros sont dédiés au soutien en ingénierie pour lancer et consolider au plus vite les projets de 1000 communes et intercommunalités pendant 6 années entre 2020 et 2026.

Extrait Sisteron Journal 3853 – 21/11/2020

ON VOUS TUE MAIS C’EST POUR VOTRE BIEN !

Il semble évident que ce titre ‘‘on vous tue mais c’est pour votre bien’’ paraîtra pour beaucoup comme provocateur et pourrait même être perçu comme défiant la grande autorité. Néanmoins, quand on y pense, ne serait-il pas particulièrement approprié à nos chouettes commerçants qui sont pris à la gorge et en total désarroi ! Pour la deuxième fois cette année, les commerces de proximité gardent leurs devantures closes, têtes bêches afin d’éviter la propagation de l’épidémie de Covid-19, ce fameux virus dont on ne nous dit toujours pas d’où il provient ni comment il a pu prendre son envol ! Nous apprenons désormais tous les jours que de nouvelles victimes, non contaminées, meurent à cause de ce fléau en France. Il s’agit notamment des commerçants qui n’arrivent plus à faire face aux difficultés financières et qui mettent fin à leurs jours…, fort heureusement dans notre ville ce n’est pas encore le cas : mais jusqu’à quand ?

Extrait Sisteron Journal 3853 – 21/11/2020

GÉNÉREUX REPAS OFFERTS PAR LE SEGUSTERO AUX RÉSIDENTS DES VISITANDINES

fleurs de circonstance attendaient les résidents de la résidence des Visitandines à Sisteron en ce soir du jeudi 12 novembre pour un repas d’exception et festif, généreusement offert par le restaurant bistronomique ‘‘le Ségustero’’… … Quand la directrice, Noémie Blanc, a proposé d’offrir aux résidents ce repas, Nicolas et toute sa brigade n’ont pas hésité un instant. Puisque le restaurant, situé au parc d’activités Val de Durance, est fermé actuellement sur ordre gouvernemental, l’équipe du Segustero s’est mise au travail derrière les fourneaux des Visitandines afin de satisfaire les 32 résidents qui ont pris part à cette soirée dans les meilleures conditions sanitaires.

Extrait Sisteron Journal 3853 – 21/11/2020

CALICE CHANTE ‘‘PLUS FORT’’ AU PROFIT DU TÉLÉTHON

Les 4 et 5 décembre prochains, aura lieu la 34e édition du Téléthon, célèbre collecte caritative réalisée au profit des personnes atteintes de maladies génétiques rares. Pour l’occasion, les caméras de France Télévision, partenaire de l’événement, s’installeront le temps d’un week-end dans notre département, à Digne-les Bains, qui devient pour la première fois ‘‘ville +’’ (terme remplaçant ‘‘ville ambassadrice’’). Toutefois, en raison du contexte sanitaire particulier dans lequel nous nous trouvons, l’Association Française contre les Myopathies (AFM), organisatrice de la manifestation, a dû adapter cette édition 2020.

Extrait Sisteron Journal 3853 – 21/11/2020