Archives pour la catégorie INFORMATIONS LOCALES

SE DÉDOUBLER POUR MIEUX REBONDIR !

Depuis bientôt 3 ans qu’ils sont arrivés de Nice, Laurent et Laëtitia Martin ont fait de leur restaurant ‘‘Le Calice des Temps Jadis’’, un établissement haut en couleur et très fréquenté à Sisteron. Il faut dire que leur gentillesse n’a d’égal que le régal des plats qu’ils servent. Crise de la Covid ou pas, ils ont décidé d’aller de l’avant et viennent de transférer le siège de leur établissement un peu plus haut, au 33 rue Droite ! Et ils conservent le local historique qui devient une deuxième salle. Par les temps qui courent, il en faut du courage à un restaurateur pour s’agrandir car tout n’a pas été facile depuis le premier confinement.
Extrait Sisteron Journal 3872 – 10/04/2021


 

TERRE DES HOMMES : C’EST FINI !

C’est une triste nouvelle que nous venons d’apprendre : lors de son assemblée générale, Terre des Hommes France a voté majoritairement l’arrêt de ses activités ! Depuis sa création, voilà presque 60 ans, l’association s’est considérablement engagée dans une démarche de développement basée sur le respect des Droits de l’Homme. Chez nous, à Sisteron, de nombreux bénévoles se sont succédés avec toujours la même motivation, celle d’aider les populations les plus défavorisées. D’ailleurs, grâce à la générosité des donateurs et sympathisants, beaucoup d’actions ont été menées. À titre d’exemple, souvenons-nous de Rosa Quedena, cette avocate péruvienne venue en 2017 à la cité scolaire Paul Arène, invitée par Terre des Hommes 04, pour sensibiliser les jeunes à la défense des autochtones Supayaku : une rencontre que beaucoup garderont longtemps en mémoire !
Extrait Sisteron Journal 3872 – 10/04/2021
Clichés : archive SJ


 

RAPA NUI : JEU DE SOCIÉTÉ COLLABORATIF !

C’est par un bel après-midi de printemps, que nous avons été conviés à pousser la porte de chez Magali Jacquelin, propriétaire de ‘‘Com.à la Gal’rie’’, au 36 rue Droite, dans notre jolie ville de Sisteron. Pourquoi ? Pour la sortie en avant première d’un jeu de société pour le moins peu ordinaire : Rapa Nui ! C’est en lisant un article et en voyant une photo de l’Île de Pâques (île du Chili isolée dans le Nord-est de l’océan Pacifique Sud), dont la topographie lui faisait penser à un plateau de jeu, que l’idée a germé dans la tête de Fabrice Besson, vétérinaire de profession. Grand amateur de jeux de société, son âme d’enfant l’a poussé à créer un, comme il aurait aimé en voir dans son enfance.
Extrait Sisteron Journal 3872 – 10/04/2021


 

JULES ESCARTEFIGUE : CAP À L’INTERNATIONAL POUR LE JEUNE COPILOTE DE RALLYES !

On se souvient que le jeune copilote peipinois, Jules Escartefigue, a pris place dans le baquet à droite d’Esteban Ocon durant le dernier Rallye de Monte-Carlo, sur l’Alpine du pilote de F1 lors d’une opération promotionnelle de la marque française. Jules Escartefigue effectue actuellement un stage de 6 mois chez le préparateur belge bien connu, BMA Autosport (près de Liège), mais il a ‘‘le baquet qui le frétille’’ et il n’est pas resté endormi depuis le Monte-Carlo. Cette année, il veut mettre le cap à l’international et parfaire ainsi la palette de ses connaissances.
Extrait Sisteron Journal 3872 – 10/04/2021
Photo ©Bastien Roux


 

GRAIN DE MALICE : ATOUT CHARME SUPPLÉMENTAIRE POUR LES SISTERONAISES !

Jean-Jacques et Sonia Paumard, propriétaires de l’enseigne Pimkie, située au parc d’activités Val Durance, avaient le projet d’ouvrir ‘‘LE’’ magasin qui manquait tant à Sisteron : Grain de Malice ! Ce fut une longue réflexion pour le couple Paumard. En effet, nombre de leurs clientes avouent que s’habiller chez Pimkie n’est pas toujours possible, selon les morphologies et les âges. Effectivement, les modèles et les tailles proposés ne conviennent pas à toutes… Étant à l’écoute de leur clientèle, c’est ainsi qu’ils prenaient alors la décision de s’associer à l’enseigne française qui existe depuis 25 ans.
Extrait Sisteron Journal 3872 – 10/04/2021

 

COVIV’UP : VÉRITABLE EXPERTISE EN RESSOURCES HUMAINES !

Promouvoir la qualité de vie au travail dans les entreprises et accompagner les personnes et les organisations dans leurs transformations, sont les domaines d’intervention de COVIV’UP, cabinet conseil en Ressources Humaines. Durant 15 ans, Annie Francia était directrice d’un cabinet expert sur le champ du conseil et de la formation en entreprise à Marseille. En 2017,  elle crée sa propre structure qu’elle  implante, début 2021, à Sisteron, au parc d’activités Val de Durance, loin du stress de la cité phocéenne. Les grandes entreprises, multinationales ou dans la fonction publique, possèdent souvent un chargé des Ressources Humaines. Ce n’est pas le cas des Très Petites et Moyennes Entreprises (TPE et PME) qui, dans un monde en pleine mutation, ne maîtrisent pas forcément tous les outils nécessaires à leur nouvelle organisation.
Extrait Sisteron Journal 3872 – 10/04/2021


 

SISTERON JOURNAL : CONVENTION ‘‘GAGNANT-GAGNANT’’ !

La semaine dernière, Patrice Vernet, propriétaire du Sisteron Journal et Laurent Saroli, directeur de Sud Est Médical, signaient la première convention ‘‘gagnant-gagnant’’ liant les deux entreprises dans un partenariat commercial original. Comme l’explique Patrice Vernet : « Cette convention, adaptable selon les besoins du partenaire, va permettre au journal d’avoir un nouveau financement pour l’aider dans cette période difficile. Pour Sud Est Médical c’est une communication adaptée, avec en plus, des abonnements à offrir à ses clients, ses fournisseurs ou ses employés. » Depuis la reprise de l’enseigne en 2016, Laurent Saroli cherchait ce type de communication : « Je n’ai pas seulement signé pour des encarts publicitaires hebdomadaires dans un support, mais sur un journal local qui s’adresse aussi à mes clients. Et d’une certaine façon ce partenariat me permet de soutenir un peu l’économie locale et le journal de ma ville. Depuis le début de la crise, le Sisteron Journal est là pour les commerces. Il soutient les actions commerciales, associatives, culturelles et sociétales, c’est à notre tour de l’appuyer. La cerise sur le gâteau, c’est de pouvoir maintenant offrir le journal sisteronais à mes clients, partenaires ou employés. »
Extrait Sisteron Journal 3872 – 10/04/2021


 

L’EAU : DENRÉE QUI VA SE RARÉFIER !

Samedi dernier, sur le marché de Sisteron de retour place de l’Horloge, un petit comité de la France Insoumise avait installé un stand, légèrement à l’écart, dans le but de recueillir des signatures pour une pétition des plus importantes. En effet, une question était débattue : ‘‘Êtes-vous favorable à l’inscription dans la Constitution française du Droit à l’Eau et l’Assainissement, à protéger l’eau et à interdire son accaparement par les multinationales ?’’ Pour expliquer l’objet de cette pétition, Alain Paulien ne manquait pas d’arguments.

Extrait Sisteron Journal 3872 – 10/04/2021
Interview d’Alain Paulien

 

P&GHS : POUR QUE SURVIVE LA MÉMOIRE DE NOS AÎNÉS !

Depuis septembre 2020, une nouvelle association  ‘‘Petites & Grandes Histoires SisteronNaises’’ (P&GSH) a vu le jour à Sisteron. Présidée par Jean Flores, cette association a pour objet de créer des films documentaires sur l’histoire de Sisteron et de ses habitants, ainsi que d’élaborer des événements festifs liés au passé de la cité de Paul Arène. P&GHS a été officiellement inaugurée et présentée à la presse locale le jeudi 1er avril 2021, en présence du maire de Sisteron, Daniel Spagnou, par ailleurs président d’honneur de ladite association, de Nicolas Laugier, adjoint au Commerce, de Leslie Masson pour le Service Culture, de Jean-Louis Ré représentant Art Théâtre et Monuments, de Gilles Gonçalves, premier adjoint à la ville de Malijai, ainsi que romancière Marie-Noëlle Paschal et la majeure partie des membres fondateurs de P&GHS.

Extrait Sisteron Journal 3871 – 03/04/2021


 

LES ÉTUDIANTS SISTERONAIS S’INQUIÈTENT D’UNE SÉCURITÉ SANITAIRE DÉGRADÉE !

C’est par une belle journée de printemps, le jeudi 25 mars 2021, que des jeunes élèves et des étudiants de la cité Paul Arène de Sisteron, ont décidé de faire entendre leur voix et de manifester leur mécontentement, face à la manière dont ils sont contraints actuellement de suivre leurs cours ! Pas de collégiens devant la grille de la cité scolaire (puisqu’ils n’ont pas l’autorisation de manifester), néanmoins trois jeunes élèves en classe de 6e ont fait parvenir à la correspondante du Sisteron Journal, tout juste arrivée sur place, une lettre pour le moins explicite (…) Nous avons rencontré plusieurs lycéens  de Première et de Terminale qui ont bien voulu nous livrer quelques explications. Au regard de leurs propos, il semble que les conditions dans lesquelles les étudiants suivent leurs cours sont inadmissibles. Tous ces jeunes se sentent dans une impasse et en totale insécurité dans leur propre établissement ! Au moins 6 cas de Covid ayant été dépistés (…)

Extrait Sisteron Journal 3871 – 03/04/2021


 

ASSOCIATION VAL DE DURANCE : ‘‘ON N’AURAIT JAMAIS CRU Y ÊTRE ENCORE, UN AN APRÈS !’’

L’association Val de Durance, présidée par Jean-Jacques Paumard, regroupe des commerçants du parc d’activités au Nord de Sisteron. Elle existe depuis 2015, suite à l’arrivée de nouveaux commerçants : Gifi, Orchestra, Pro et Cie et Pimkie. Elle compte actuellement 26 enseignes adhérentes sur la trentaine présentes sur le secteur (…) Le but de l’association est d’animer et de faire connaître la zone commerciale au Nord de la ville (…) Au côté de Romain et Jean-Jacques, se trouvent Sonia Paumard, gérante de l’enseigne de vêtements Pimkie, et Bilitis Lesbros, vice-présidente. Tout comme son homologue du centre-ville, l’association participe à l’animation commerciale.

Extrait Sisteron Journal 3871 – 03/04/2021

ÉCOLE D’AMBULANCIERS DE SISTERON : FORMATION D’EXCELLENCE ET D’AVENIR !

Créée en 2009 à l’initiative de Sébastien Volpe, ambulancier bien connu à Sisteron, et son homologue de Digne, Frédéric Basile, lui aussi très apprécié dans la cité de Paul Arène, en partenariat avec l’antenne GRETA de Sisteron, l’École d’Ambulancier de Sisteron forme chaque année une quarantaine de professionnels, titulaires du Diplôme d’État Ambulancier (DEA) et entre 30 à 40 auxiliaires ambulanciers. C’est une profession qui ne connaît pas la crise, notamment dans le secteur privé. L’ambulancier n’est pas qu’un simple transporteur, il a pour mission de veiller au confort et à la bonne santé du patient. Il doit se tenir prêt à donner des soins de premiers secours lors du voyage et à utiliser l’appareillage d’assistance médicale dont son véhicule est équipé. C’est un métier très exigeant, qui nécessite une formation conséquente.

Extrait Sisteron Journal 3871 – 03/04/2021

LE CMJ SOUHAITE INSTALLER DES BOÎTES À LIVRES

Depuis son installation, en février 2020, le nouveau Conseil Municipal Jeunes (CMJ) de Sisteron n’a malheureusement pas été en mesure de pleinement s’investir dans l’élaboration de projets. La faute incombe à la crise sanitaire, qui aura contraint les 14 jeunes élus démocratiquement à ne pas pouvoir se réunir régulièrement. Néanmoins depuis quelques semaines, grâce notamment à l’ouverture du Point d’Accueil Social Sisteronais (PASS) au quartier de Beaulieu, le CMJ a repris ses activités et les idées fusent… Aussi la semaine dernière, Marie, Lilou et Anaïs, ont été déléguées afin de se rendre sur les lieux où des boîtes à livres pourraient voir le jour. Elles étaient accompagnées par Vincent Basset, directeur du Pôle Jeunes, et Hugo Pichon, conseiller municipal délégué au CMJ et à Ville Amie des Enfants de l’UNICEF.

Extrait Sisteron Journal 3871 – 03/04/2021

 

UN PREMIER SPECTACLE VIVANT AU THÉÂTRE DURANCE : MAIS À QUAND LE PROCHAIN ?

En attendant une hypothétique réouverture, les lieux de spectacle vivant s’organisent comme ils le peuvent, proposant aux musiciens et comédiens des résidences afin de préparer, répéter et enregistrer leurs œuvres. En février à Château-Arnoux, le théâtre Durance accueillait le trio jazz Expérience. En mars, pour la première fois depuis octobre 2020, un spectacle était donné sur la grande scène, en présence de quelques convives issus du milieu culturel, de programmateurs et de la presse. ‘‘Qui-vive’’, joué par la compagnie Rassegna, sous la direction artistique de Bruno Allary, propose un mélange des genres temporels.

Extrait Sisteron Journal 3871 – 03/04/2021


 

« LIBERTÉ ŒUVRE – LIBÈRE TES ŒUVRES » : ON OUVRE QUAND ?

Sisteron ‘‘Ville et Métiers d’Art’’ porte fièrement ce label, grâce au dynamisme de tous ses artistes et artisans, dont une quarantaine sont regroupés au sein de l’association Sist’arts. Créée en 2013, l’association se veut porteuse de projets, mettant en valeur les créations artistiques de ses membres. Celles-ci portent essentiellement sur 4 axes : la peinture, la sculpture, la céramique et la photographie ! Expositions collectives, rencontres d’artistes, rencontres photographiques émaillent généralement une année riche en événements. Et tout au long de l’année, Sist’arts expose une dizaine d’artistes différents dans sa galerie du 36, rue Mercerie dans le centre ancien. En cette année particulière, les conditions sanitaires, le confinement, la fermeture des galeries et des musées, ont réduit les manifestations culturelles, mais pas le dynamisme de tous ces artistes.

Extrait Sisteron Journal 3871 – 03/04/2021

SISTERON ACCUEIL : ON Y VIENT, ON Y RESTE !

À Sisteron, les nouveaux arrivants sont les bienvenus à l’association ‘‘Sisteron Accueil’’ présidée par Patrick Berthieu depuis 5 ans. L’association existait auparavant sous un autre nom ‘‘Accueil Villes Françaises’’, avant de devenir Sisteron Accueil en 2006. Sisteron Journal vient de rencontrer Patrick Berthieu et sa vice-présidente, Arlette Barbé, dans le local mis à la disposition par la mairie de Sisteron. Bien sûr en ce moment le local est fermé pour cause de pandémie (…) Et si tant de nouveaux arrivants sont restés à l’association, c’est qu’ils s’y trouvent bien ! Les nouveaux venus découvrent les richesses historiques de Sisteron et de notre beau territoire.

Extrait Sisteron Journal 3871 – 03/04/2021


 

SANOFI SISTERON : LA BROUILLE N’EST PAS ENCORE FINIE !

Depuis maintenant près de 60 jours, une grève s’est installée de manière périodique (débrayages) à l’usine Sanofi de Sisteron. Mardi dernier, le 23 mars, à l’appel de la CGT (les autres syndicats ne suivant pas le mouvement), plus de cent manifestants s’étaient retrouvés devant l’entrée Sud de l’usine, des grévistes sisteronais rejoints par une délégation venue des Bouches-du-Rhône. Les multiples revendications, locales et nationales, dénoncent notamment la suppression de 1700 emplois, qui suivent les 6000 déjà supprimés. (…) La Direction du site ne comprend pas le bien-fondé de cette grève, alors même que l’usine de Sisteron vient de bénéficier d’un investissement de 60 millions d’euros et a été identifié comme un site clé dans la stratégie du Groupe, pour le lancement des nouvelles molécules chimiques issues de la R&D. (…)

Extrait Sisteron Journal 3870 – 27/03/2021


 

CAPEB ALPES DURANCE : PLUS QUE JAMAIS AU CÔTÉ DU SECTEUR DES BTP !

Stéphane Paris, 33 ans, est à la tête de la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB) Alpes Durance depuis février dernier. Le jeune directeur n’est pas un novice du monde économique puisqu’il vient de l’Union Pour l’Entreprise des Hautes-Alpes (UPE-05), l’équivalent de l’UDE dans les Alpes de Haute-Provence. (…) La CAPEB Alpes Durance fédère quelques 300 adhérents sur le territoire du 04 et du 05, la confédération regroupe plus de 56 500 entreprises en France, soit près de  200 000 salariés (…) Beaucoup de projets sont en prévision assure Stéphane Paris, notamment de retrouver des animations avec les acteurs du monde économique des Alpes du Sud, des rendez-vous à thèmes avec des experts, des partenaires, des marques reconnues dans le milieu, et surtout, de réaliser une belle assemblée générale en mai ou juin si les conditions le permettent.

Extrait Sisteron Journal 3870 – 27/03/2021

ADQUATE : DE LA TRÈS GRANDE ENTREPRISE AUX PARTICULIERS !

C’est au cœur d’une bien belle famille attachante, et soutenu par sa compagne Magali, qu’Olivier Soille vient de créer à Sisteron la société ‘‘AdQuate’’ située au quartier de Meteline entre l’usine Sanofi et le parc d’activité Val de Durance. Expert en informatique, particulièrement aguerri, toujours à recherche des dernières innovations, Olivier Soille œuvre dans divers domaines de compétences, allant de la simple création de site internet, au marketing et design permettant d’accéder à de nouveaux marchés, à augmenter ou pérenniser la compétitivité des entreprises, jusqu’à la domotique et l’élaboration de maisons intelligentes, en passant par la création complète d’applications pour Smartphone, de systèmes informatiques, le développement de ressources, de progiciels de gestionnaires de relation clients ou de progiciels de caisse, mais aussi la gestion et la maintenance des liaisons réseaux, la formation, le passage à Linux, etc.

Extrait Sisteron Journal 3870 – 27/03/2021

GRANDE MANIFESTATION DU MONDE DE LA CULTURE !

Le monde de la culture s’était donné rendez-vous, samedi dernier, au centre culturel Simone Signoret situé à Château-Arnoux St-Auban, un lieu emblématique qui regroupe le Cinématographe, le théâtre Durance, l’espace José Escanez, la médiathèque Louis Joseph et la brasserie Le Stendhal, représentant ce que l’on appelle en haut lieu les activités non essentielles ! « Le printemps est inexorable ! » une phrase signée Pablo Neruda qui est devenu le leitmotiv national de ces manifestations de la culture.

Extrait Sisteron Journal 3870 – 27/03/2021