DANIEL SPAGNOU DEMEURE ACTIF AU QUOTIDIEN FACE À LA CRISE !

Comme il a promis de le faire de manière régulière, le maire de Sisteron, président de la Communauté de Communes Sisteronais Buëch et de l’association des Maires des Alpes de Haute Provence, Daniel Spagnou communique en toute transparence avec les Sisteronaises et les Sisteronais. Grâce à notre support, le Sisteron Journal, il reste en contact avec les administrés de la commune, poursuivant ainsi la mission qui lui a été confiée : « J’ai participé, mardi dernier durant plus d’une heure, à une visio-conférence avec François Baroin, président de l’association des Maires de France. L’échange a été direct et a notamment permis de faire le point sur la situation à Sisteron et dans le département…, »

(Extrait Sisteron Journal 3820 – 28/03/2020)

GESTE SOLIDAIRE POUR LES RÉSIDENTS DES VISITANDINES

Depuis le mardi 17 mars dernier, les résidents des Visitandines à Sisteron sont, comme l’ensemble de la population française, contraints de rester confinés dans l’établissement, avec interdiction formelle d’en sortir. Ils pouvaient, comme n’importe quel citoyen sortir, munis de leur attestation pour faire quelques provisions et pour les rendez-vous médicaux. Le vendredi 20 mars, une succulente surprise attendait les pensionnaires. En effet, plutôt que de le perdre, la confiserie ‘‘Canteperdrix’’ du Poët, qui fabrique plein de bonnes choses à manger comme des meringues et biscuits, a offert son stock qu’elle ne peut désormais plus vendre.

(Extrait Sisteron Journal 3820 – 28/03/2020)

SPA : LES ANIMAUX AUSSI ONT LE DROIT D’ÊTRE PROTÉGÉS !

Fermé au public depuis plus d’une semaine en raison du Covid-19, de la famille des Coronavirus, le chenil-refuge SPA de Sisteron n’en reste pas moins actif et compte sur le soutien de tous ! Les chiens, présents en nombre dans la structure, ont eux-aussi besoin d’être abreuvés, nourris et soignés. Répondre à ces obligations dans ces circonstances est difficile. Aujourd’hui, seuls les 4 employés du refuge sont présents à temps partiel, 2 heures par jour, pour assurer les fonctions essentielles et vitales de nos animaux.

(Extrait Sisteron Journal 3820 – 28/03/2020)

 

BEL ÉLAN DE GÉNÉROSITÉ DE L’ÉQUIPE IBIS À SISTERON !

En plus d’être une heureuse habitante du petit village du Poët, Vanessa Delmas est la directrice de l’hôtel restaurant Ibis, à l’entrée du parc d’activités Sisteron Val Durance. Même si l’activité hôtellerie a été maintenue, avec quelques collaborateurs à la réception, le restaurant a été contraint de fermer ses portes suite aux mesures de confinement. Constatant qu’il lui restait beaucoup de nourriture dans les frigos, notamment des produits frais comme des fruits, des légumes, des salades composées, des produits laitiers, etc., la directrice a tout simplement décidé d’en faire profiter les autres.

(Extrait Sisteron Journal 3820 – 28/03/2020)


 

LES FRITILLAIRES : BEAUTÉ DE LA NATURE !

En cette période troublée, où le confinement est nécessaire, rêvons et émerveillons-nous de cette nature si proche qui s’éveille avec les beaux jours du printemps. Dans nos jardins, les fleurs éclosent et les arbres et arbustes bourgeonnent (romarin, forsythias, arbres de Judée, lilas, cerisiers etc.) La nature poursuit son cycle habituel. Même s’il ne nous est pas possible d’aller, pour le moment, à leur rencontre, intéressons nous à un genre de plantes, les fritillaires, qui font partie de la famille des Liliacées. Il en existe 120 espèces différentes dans le monde, dont à notre connaissance seules 3 sont représentées dans notre département des Alpes de Haute Provence.

(Extrait Sisteron Journal 3820 – 28/03/2020)


 

RENCONTRE ATYPIQUE AVEC ISABELLE ROSE !

C’est tout de blanc vêtue qu’Isabelle Rose a reçu plus de trente personnes venues assister à sa conférence le vendredi 13 mars dernier à la salle Alain Prieur de Sisteron. En effet, depuis une vingtaine d’années, Isabelle enseigne et donne des réunions et débats. Elle possède un parcours atypique puisqu’elle est passée de l’enseignement du ski aux voyages à l’autre bout du monde. Lors de ces expéditions, elle a rencontré des Chamans notamment au Brésil et en Inde, qui lui ont permis de se forger une expérience de la vie intérieure, dite ‘‘mystique’’, qu’elle se propose désormais de transmettre aux autres.

(Extrait Sisteron Journal 3820 – 28/03/2020)

PAUL ARÈNE : UN PROVENÇAL À PARIS !

Vendredi 13 mars dernier, la salle René Cassin accueillait une dernière conférence avant les strictes mesures annoncées de confinement. Mais Eliane Michel, présidente de l’association des ‘‘Amis de Paul Arène’’ avait pris quelques précautions : porte d’entrée laissée entrouverte afin d’éviter sa manipulation ; sièges espacés ; tous contacts soigneusement évités. Une vingtaine de personnes a suivi en toute quiétude la passionnante conférence du Majoral du Félibrige Michel Benedetto, sur le thème : ‘‘Paul Arène, un provençal à Paris’’.

(Extrait Sisteron Journal 3820 – 28/03/2020)

 

TR COMMUNICATION : L’EXPERTISE D’UN VIRTUOSE DE LA COMMUNICATION !

En cette période difficile où le télétravail est privilégié, certains d’entre nous n’ont pas à réellement modifier leurs habitudes et pour cause, le travail à domicile est depuis longtemps à l’ordre du jour. C’est le cas de Terry Ruis, spécialiste en communication, dont de nombreux commerces, grandes-surfaces et associations sont amenés à solliciter pour mettre en lumière leurs atouts, produits et savoir-faire. D’ailleurs, en ce qui concerne le savoir-faire, Terry Ruis est un véritable virtuose dans son domaine, et même s’il exerce du côté de Sisteron, car il s’agit d’un Sisteronais pure souche, il n’est pas rare pour lui d’apporter son expertise à des structures ‘‘Haut Standing’’ parisiennes, ainsi qu’auprès de grands groupes, d’artistes et personnalités publiques.

(Extrait Sisteron Journal 3820 – 28/03/2020)


 

DEMANDEZ LE SERVICE DE LIVRAISON À DOMICILE

Face à la pandémie du Covid-19, pour répondre aux difficultés du confinement que nous nous devons de respecter et pour pallier à une mince partie des soucis économiques que vont subir nos commerces locaux, plusieurs commerçants sisteronais s’unissent afin de mettre en place un service de livraisons à domicile. Il ne s’agit pas d’une opération menée par l’association des commerçants sisteronais (APACS), mais d’une initiative initiée par plusieurs petites enseignes du centre-ville.

(Extrait Sisteron Journal 3820 – 28/03/2020)


 

CORONAVIRUS COVID-19 : POINT SUR LA SITUATION !

« Rues désertes, dernière cigarette, plus rien ne bouge » chantaient dans les années 80 ‘‘Les Démons de Minuit’’. À cette époque-là, ils étaient certainement loin de se douter que cette chanson deviendrait l’hymne planétaire en 2020 ! Car il faut bien admettre qu’enfin la mobilisation est quasi totale : nous avons TOUS (ou presque), acté l’idée que vaincre le Covid-19, virus de la famille des Coronavirus, passerait par un confinement strict. Plus besoin désormais de multiplier le message « restez chez vous » car malheureusement, ceux qui ne respectent toujours pas cette contrainte pourtant nécessaire, ne le feront pas davantage demain : c’est donc désormais aux Services de l’Ordre, notre gendarmerie locale et la police municipal de sévir.

(Extrait Sisteron Journal 3820 – 28/03/2020)


 

7E MANDAT POUR DANIEL SPAGNOU ÉLU AU PREMIER TOUR DES MUNICIPALES

Dimanche dernier, malgré les dispositions liées au Coronavirus et annoncées le soir précédent aux 67 millions de Français par le Premier Ministre Édouard Philippe (fermeture dès minuit de tous les lieux et commerces non indispensables au fonctionnement du pays ; pas de rassemblement de plus de 100 personnes ; rester chez soi autant que possible ; respecter les gestes barrières), le premier tour des élections municipales s’est bien tenu en France. Même si toutes les précautions avaient été prises pour sécuriser les points de vote, il était à craindre un score historique de l’abstention pour l’élection de nos Maires : et ce fut le cas ! Sisteron n’a pas échappé à la règle car nombre d’administrés, notamment les plus anciens et d’autres voulant protester contre l’idée de maintenir ces élections, ne se sont pas rendus dans les bureaux de vote : nous ne les blâmerons pas ! Au moment de la fermeture des bureaux, un peu plus de 52% de votants s’étaient déplacés. Après comptage, la liste de Sylvain Jaffre obtenait 30,94%, 12,05% pour celle de Cyril Derdiche et le maire sortant récoltait 57,02% des suffrages.

(Extrait Sisteron Journal 3819 – 21/03/2020)


 

L’ÉQUIPE DU SISTERON JOURNAL RESTE MOBILISÉE

Lorsque cette situation sera derrière nous, mais ce n’est certainement pas demain la veille, rien ne sera plus pareil, et il y a fort à parier que les générations futures retrouveront cette période de l’Histoire dans leurs livres d’école ! Le Covid-19, de la famille des Coronavirus (car il y en a beaucoup des Coronavirus), est en train de semer un vent de panique sur la planète entière, et plus particulièrement en Europe qui se trouve être désormais l’épicentre du foyer épidémique. Nous avons bien ironisé sur nos amis Chinois lorsque la pandémie a débuté. Pourtant, en voyant des villes entières de plusieurs millions d’habitants se cloîtrer, nous aurions déjà pu nous mettre aux aguets !

(Extrait Sisteron Journal 3819 – 21/03/2020)

 

LES GRANDES SURFACES S’ADAPTENT AU CORONAVIRUS

Face à la crise sanitaire liée au Coronavirus, Covid-19, certaines grandes surfaces alimentaires ont du adapter leurs horaires, dans le but de desservir tout le monde. Ainsi, à Peipin, l’enseigne Intermarché a décide de laisser un créneau horaire (7h45 – 8h30) réservé uniquement aux personnes de plus de 70 ans.  Du côté de la zone commerciale Nord de Sisteron, Super U ne change pas ses horaires  mais procède à un filtrage à l’entrée.

(Extrait Sisteron Journal 3819 – 21/03/2020)


 

CHRONIQUE PROVENÇALE

JANO LATIL DE SISTEROUN

Dins lis annalo de Sisteroun e li memòri de Jan-Audouard de Laplane (1774 -1870) se pòu legi uno dramatico e sanguinouso istòri qu’a viscu nosto vilo. Uno fremo, Jano Latil, n’es la tristo erouïno.
Sian lou 14 de juliet de 1617 : fai forço caud souto lou bèu cèu blu e tambèn dins lis esperit. Fau dire que la regènci de Marìo de Medicis, maire dóu futur rèi Louïs XIII, es uno gouvernanço qu’escracho lou pichot pople emé forço redevènço, tasso, impost de touto meno.
La pèsto de 1580 es encaro dins li memòri ; la misèro pico pertout sènso óublida li pendesoun, lou plot e áutri…  que soun quàsi quoutidian e lou mai souvent injuste.
En mai d’acò, Sisteroun, vilo de 8000 estajan, a degu paga 20 000 escut pèr lou rachat de la Bourgado de La Baumo.
E vaqui uno nouvello tasso,  »la Foraine », que dèu greva li marchandiso vouiajant d’uno prouvinço à l’autro. Es la tasso de trop !…
Dounc, à n’aquèu jour dóu 14 de juliet, à la fin dóu tantost, se fai crido de l’arribado d’uno troupeto menado pèr dous coumessàri, Francés d’Alby, Segne  de Brez, e Jan-Pèiro Baumont, vengu pèr enqueissa aquélo tasso.
L’escarrado passo lou pont de la Baumo e, au pourtau Sant Jaume rescountro l’eissame di  »culs  verts » : li dóu Bourg Reinaud, li de La Costo, aumenta de tóuti li pichots artisan emé la pauriho, arma soulamen de fourco, bastoun. Es uno troupelado tempestouso, menaçanto ; se devino que la castagno vai peta !
Lou courtege es talamen butassa que lou gouvernour militàri, Jaume d’Espagno, restant emé si 210 sourdat au Fort de Sisteroun, mando sa troupo pèr acoumpagna e apara li noutable fin-qu’à l’oustalarié de la Tèsto d’Or a-dre de la font redouno, tengu pèr Segne Bricot.
Mai li plus encagna di manifestant fourçon li pesànti porto de l’oustalarié e arribon à desbousca Segne de Brez. Tirassa fin-qu’à la font redouno, rousta qu’es- pas- de- dire, lou mal-astru vèi tout-à-n’un cop uno bello bruno, bugadiero de soun mestié mai dispausado tambèn pèr faire d’àutri mestié, se clina sus éu. Es Jano Latil, l’avès devina.
Subran, nosto bello aganto lou presounié e, emé soun voulame que tèn d’uno man seguro, ié coupo lou sèisse !
Lou malurous mor dins d’ourribli soufrènço.
Li jour seguènt, li represaio de la Justiço, despachado en grando coucho pèr lou Parlamen d’Aïs, soun terrible : uno trenteno de menaire o supausa tau soun arresta.
Lou  proucès, lèu acaba, se tremudo en ban de sang e de lagremo emé forço eisecucioun (pendesoun, pilot, suplice de la rodo) lou 15 d’avoust, plaço de la Catedralo.
La vilo devra paga uno emendo de 50 000 liéuro e aura de punimen eisemplàri. Faudra touto l’enfluènci e la diploumacìo de l’Evesque Mounsegne de Glandevès pèr supremi o atenua la sentènci.
Pèr quant à nosto bruno, l’istòri aura memòri de soun subre-noum : Jano  »la descuiaro »  o  »la descouaro ». (traducioun segur inutilo!)
(Traduction dans le Sisteron Journal 3819 – 21/03/2020)


 

SUPERALP SE DONNE LES MOYENS DE GRANDIR SEREINEMENT

Situés au parc d’activités Val Durance, les immenses hangars de ‘‘Superalp’’ n’échappent à la vue de personne, pas plus que les piles de ‘‘Palox’’ que nous avons souvent l’habitude de voir aux pieds de nos vergers. ‘‘Superalp’’ réunit 30 exploitants de pommes et de poires du Val de Durance entre Sisteron, Serre-Ponçon et la vallée du Buëch. Cette enseigne conditionne et commercialise leur production avec trois valeurs phares : Intégrité, respect et maîtrise.

(Extrait Sisteron Journal 3819 – 21/03/2020)


 

REMERCIEMENT RITUEL AUX CARNAVALEUX !

Le carnaval de Sisteron, qui s’est tenu lors du jour de Mardi Gras, a connu un très grand succès tant par la qualité des chars, qui ont défilé dans les rues de la ville, que par le nombre de Sisteronais et habitants des villages voisins présents sur la place de l’Hôtel de ville pour voir brûler sa majesté ‘‘Caramantran’’. Pour remercier l’ensemble des festivaliers, que l’on appelle chez nous ‘‘les Carnavaleux’’, la municipalité a organisé dernièrement une réception en présence de tous ceux qui avaient défilé (responsables associatifs, membres des Comités des fêtes, etc.)

(Extrait Sisteron Journal 3819 – 21/03/2020)


 

20 FEMMES AUX PARCOURS ATYPIQUES QUI FONT LA FIERTÉ DE SISTERON

C’est dans des salons de l’Hôtel de ville combles que Daniel Spagnou, maire de Sisteron, remettait la médaille d’Or de la ville à 20 dames le samedi 7 mars, veille de la journée internationale des Femmes. Leur force et leur point commun : avoir su trouver l’équilibre qui leur a permis de s’épanouir et de mener de front vie familiale et vie professionnelle ! Malgré quelques progrès constatés en faveur des Droits des Femmes, force est de constater que la situation dans le monde et dans notre société n’évolue que très lentement. Daniel Spagnou souhaitait donc mettre à l’honneur des femmes, à la fois mères et chefs d’entreprise, investies dans leur travail ou dans la vie sociale de leur commune, représentant toutes les catégories socioprofessionnelles.

(Extrait Sisteron Journal 3818 – 14/03/2020)


 

DE BELLES DÉCOUVERTES LORS DU DERNIER CAFÉ SEM !

C’est un rendez-vous trimestriel qui s’avère peu à peu incontournable sur le parc d’activités de Sisteron, le Café SEM, organisé à la maison de l’Entreprise, Évad’Affaires, permet de créer du lien et des réseaux entre les acteurs économiques et institutionnels qui déploient leurs activités au cœur de la zone Val de Durance. Lors du dernier Café SEM, qui s’est déroulé le mardi 10 mars dernier en présence du maire Daniel Spagnou, de Jean-Pierre Templier, premier adjoint et de Nicolas Laugier, délégué au commerce et président de l’APACS, une dizaine d’entrepreneurs et responsables associatifs ont présenté leur structure respective, ou pour ceux qui résident depuis plusieurs années sur le site, les travaux d’ampleurs entrepris dernièrement.

(Extrait Sisteron Journal 3818 – 14/03/2020)

 

GP CYCLISTE DE SISTERON : MALHEUREUX ACCIDENT !

Quelques 149 coureurs étaient au départ du 11e Grand Prix Cycliste de Sisteron dimanche dernier. Comme chaque année le maire Daniel Spagnou agitait le drapeau lançant ainsi le peloton sous un beau soleil de mars. Durant les 5 premiers tours, les compétiteurs restaient compacts. Les grosses équipes contrôlaient la course mais malheureusement, au 6e passage, dans le tunnel de Sisteron, une grosse chute devait se produire ! Plusieurs vélos se touchaient, provoquant une réaction en chaîne qui projetait plusieurs concurrents à terre !

(Extrait Sisteron Journal 3818 – 14/03/2020)


 

NOUS ÉTIONS AU SALON DE L’AGRICULTURE

Notre territoire était représenté au salon international de l’Agriculture du 25 au 27 février derniers. Mathilde Gougne, de l’Office de Tourisme du Sisteronais-Buëch, bureau de Serres, a été chargée de mettre en valeur nos atouts et notre terroir sur le stand des Hautes-Alpes, grâce à la précieuse collaboration avec l’ADDET 05.

(Extrait Sisteron Journal 3818 – 14/03/2020)