LA MAISON D’ARRÊT DE SISTERON

Dans la série des recherches historiques de Pierre Garcia, nous proposons cette semaine d’évoquer la maison d’arrêt de Sisteron… …Nous situons l’ancienne maison d’arrêt en face de la Cathédrale Notre Dame des Pommiers… …Elle fut construite en 1812 dans l’ancien hôpital de la ville, où se trouvait également la gendarmerie montée et le Tribunal d’Instance… …À l’époque, l’entrée principale se trouvait de l’autre côté, mais elle a été depuis condamnée. Néanmoins, l’encadrement est toujours visible aux yeux des centaines de personnes qui y passent tous les jours, sans même s’en rendre compte ! Et pourtant, sur le linteau, qui a été certes recouvert de ciment, nous pouvons toujours deviner les mots ‘‘Maison d’Arrêt’’

Photo ©ArchivesDépartementales
Film documentaire de Pierre Garcia


 

ÉPEAUTRE : REPARTIR DE PLUS BELLE !

On peut dire qu’elles n’ont pas perdu de temps, les 15 familles qui ont fondé l’association ‘‘Épeautre’’ en avril 1982 ! On parlait d’agriculture biologique en France depuis 1980, mais c’est en 1981, le 10 mars, qu’un décret reconnaissait l’existence d’une ‘‘agriculture n’utilisant pas de produits chimiques, ni pesticides de synthèse’’. Donc, un an après, Sisteron a très vite pris le train du bio en marche…  …Mais la crise sanitaire est passée ici comme ailleurs ! « Nous avons dû fermer l’activité d’encadrement et mettre les 2 salariées en chômage partiel » précise Mireille Savournin, secrétaire adjointe… …Le confinement a mis des hommes et des femmes à la cuisine, et l’association ‘‘Épeautre’’ a distribué une multitude de recettes à de nouveaux adeptes…

Extrait Sisteron Journal 3829 – 30/05/2020


 

RENTRÉE ÉGALEMENT AU PÔLE JEUNES

Samedi dernier, le 23 mai, l’équipe du Pôle Jeunes de Sisteron rouvrait le local où se retrouvent très régulièrement les jeunes Sisteronais afin d’y pratiquer nombre d’activités ludiques ou sportives. Après la longue période de confinement, il était impératif d’organiser au mieux les retrouvailles. Ainsi, les jeunes devaient respecter la distanciation protocolaire, porter un masque et se laver régulièrement les mains ou appliquer du gel hydroalcoolique.

Extrait Sisteron Journal 3829 – 30/05/2020

 

SOUTIEN SCOLAIRE : C’EST AUSSI LA REPRISE À L’AGOC !

Confiné depuis le mois de mars et de ce fait en ‘‘standby’’,  les activités de soutien scolaire de l’Association de Gestion des Opérations Contractuelles (AGOC) à Sisteron, ont repris en même temps que la rentrée scolaire ‘‘bis’’ des écoles de la ville, le 18 mai dernier. Évidemment, au local de Beaulieu, il a fallu revoir toute l’organisation, devait signaler le président emblématique de l’association, Bernard Carrey. Les enfants sont désormais accueillis à l’entrée par le personnel et les éducateurs. Ils doivent procéder au lavage des mains, appliquer du gel hydroalcoolique et porter un masque. Il y a un fléchage pour se rendre dans les différentes salles, dans le but d’éviter les croisements.

Extrait Sisteron Journal 3829 – 30/05/2020


 

LEI GAVOTS DE LA CIEÙTADELLO : VIVEMENT LA REPRISE !

C’est ringard, le provençal ? Les actions des nombreuses associations locales, départementales et régionales, qui œuvrent en faveur de la promotion de la langue et de la culture provençales, démontrent bien le contraire ! L’une d’entre elles est particulièrement active et de surcroît…, sisteronaise. Il s’agit des Gavots de la Citadelle, pardon, ‘‘Lei Gavot de la Cieùtadello’’, dont le président, élu voici un an, Roland Gassend, passionné et investi, se fait fort de poursuivre les objectifs de l’association, qui sont ceux du Félibrige : « Protéger, maintenir et promouvoir la langue, la culture, la civilisation et l’identité des païs d’Oc. »

Extrait Sisteron Journal 3829 – 30/05/2020

LE TENNIS CLUB DE SISTERON REPREND SON SET DE JEU

Cette semaine, le Tennis Club de Sisteron a repris ses activités sur les courts qui se trouvent aux Marres, juste à côté du grand gymnase et du boulodrome couvert. Une nouvelle très bien accueillie par le vice-président de l’association, Alain Maitrejean et Jean-François Gaumont, enseignant, directeur technique et sportif du club… …Désormais, les cours sont accessibles sous réservation, tous les soirs de la semaine de 17h à 20h, les samedis de 9h à 12h et de 16h à 19h, et les dimanches matins entre 9 et 13 heures. La présence d’un des membres du club est obligatoire.

Extrait Sisteron Journal 3829 – 30/05/2020


 

7E INVESTITURE DE DANIEL SPAGNOU : UN MOMENT QUI RESTERA GRAVÉ !

Nous avons vécu, samedi 23 mai dernier, lors de l’installation du nouveau Conseil Municipal de Sisteron, un moment qui restera vraisemblablement gravé dans les annales. En effet, du fait de la pandémie Coronavirus Covid-19, l’investiture du maire et des adjoints s’est déroulée à la salle de l’Alcazar par dérogation préfectorale : les salons de l’hôtel de ville étant trop petits pour satisfaire à toutes les prérogatives sanitaires. Un dispositif des plus drastiques avait été imaginé par les services municipaux, sous la conduite de Patrick San Cirilo, responsable hygiène et sécurité, dans le but de protéger tous les participants.

Extrait Sisteron Journal 3829 – 30/05/2020

 

PARC D’ACTIVITÉS : LE COURS DE LA VIE REPREND CRESCENDO !

Peu à peu les activités reprennent dans toute la ville, mais il est vrai que rien ne sera plus pareil : du moins durant quelque temps encore ! Dans les commerces, sur les marchés, dans les établissements scolaires, au cœur de nos associations locales, le cours de la vie retrouve progressivement son rythme, même s’il est impératif d’adapter des mesures sanitaires, parfois drastiques, afin de protéger la population et pour éviter que ne revienne plus fort encore, le virus. En ce qui concerne le parc d’activités au Nord de Sisteron, où la consommation est également de retour pour le plus grand plaisir des entrepreneurs, et même si plusieurs entreprises qui s’y trouvent ont poursuivi, tant bien que mal, leur activité durant la période de confinement, là aussi, la marche en avant est actionnée.

Extrait Sisteron Journal 3829 – 30/05/2020


 

PROFITONS DES BEAUX JOURS EN RESTANT PRUDENTS

Avec l’arrivée des beaux jours et des premières chaleurs, quel bonheur de savoir que nos parcs sont enfin accessibles au public. Ainsi, le parc Massot-Devèze et le parc Nature et Loisirs de Sisteron sont rouverts, mais attention : sous certaines conditions ! En effet, afin de ne pas voir les mêmes images que celles montrées sur les chaînes télévisées nationales, la municipalité, soutenue par les services préfectoraux, impose une distance d’un mètre entre chaque individu, et les regroupements de plus de 10 personnes sont proscrits.

Extrait Sisteron Journal 3829 – 30/05/2020


 

ET LE ZEPPELIN TOMBAIT DU CIEL !

Nombre de Sisteronais, mais aussi de résidents des communes voisines, notamment de Mison et Laragne, connaissent cette histoire rocambolesque où un zeppelin allemand, baptisé L45, s’est écrasé dans le Buëch en octobre 1917. À l’époque, les faits ne furent pas relatés dans le Sisteron Journal et pour cause, ce dernier avait cessé ses publications depuis août 1914 suite au conflit armé. Le Sisteronais Pierre Garcia, féru d’histoires locales, a réalisé un travail de recherche autour de l’histoire du L45, l’un des cinq zeppelins perdus durant le raid. Une vidéo qu’il a entièrement conçue, retrace de manière somptueuse cette histoire.


 

RENTRÉE SCOLAIRE D’APRÈS CONFINEMENT : TOUT EST SOUS CONTRÔLE !

Lundi dernier, le 18 mai, les établissements primaires et écoles maternelles de Sisteron rouvraient leurs portes, accueillant ainsi les enfants qui venaient de passer plus de 2 mois confinés chez eux. Si beaucoup de parents ont fait le choix de ne pas remettre leurs petits à l’école, ceux qui ont décidé d’y renvoyer les leurs peuvent être pleinement rassurés. En effet, la municipalité, par le biais de son maire Daniel Spagnou, avait pris le temps nécessaire pour que toutes les dispositions sanitaires puissent être mises en place avant l’ouverture des structures. À l’école de Verdun, où nous nous sommes rendus afin de constater le bon déroulement des opérations, tout était parfaitement maîtrisé.

À l’occasion de la rentrée scolaire ‘‘bis’’ qui s’est déroulée à Sisteron le lundi 18 mai, une visite de dernière minute a été programmée. Celle du Directeur Académique des Services de l’Éducation Nationale des Alpes de Haute-Provence, Frédéric Gilardot.

Extraits Sisteron Journal 3828 – 23/05/2020


 

URGENCES DE SISTERON : TOUJOURS FERMÉES !

Depuis 10 mois déjà le service des urgences de Sisteron est fermé la nuit entre 20h30 et 8h30. Cette décision avait été prise suite à un manque de médecins urgentistes. Depuis cette fermeture, les citoyens du secteur se mobilisent, accompagnés des syndicats, des gilets jaunes et de différents collectifs, soutenus par les élus locaux qui, force est de constater, se trouvent souvent démunis face à cette situation, mais continuant néanmoins d’opérer de manière pacifique auprès des institutions dans l’espoir d’obtenir des résultats concrets très prochainement.

Extrait Sisteron Journal 3828 – 23/05/2020


 

LA REPRISE S’ORGANISE AU CHENIL REFUGE SPA

La période aura été également très difficile au chenil refuge SPA de Sisteron. Les visiteurs et les bénévoles ne pouvant plus venir sur place, les employés étant contraints au chômage partiel, ce sont les chiens qui devaient malheureusement en pâtir ! L’entretien de chaque box ainsi que sa désinfection ont été effectués, mais l’environnement général n’a pas pu se faire comme de coutume. Les repas ont bien été servis, tout comme les soins ont été assurés, par contre pas de promenade avec les bénévoles, ni même de petits câlins réconfortant des visiteurs. Pour réaliser une adoption, il convenait de voir l’animal sur internet avant de prendre rendez-vous afin de le rencontrer.

Extrait Sisteron Journal 3828 – 23/05/2020
Interview audio de Solange Guérineaud, présidente de l’Association Canine Sisteronaise, en charge du chenil refuge SPA de Sisteron

 

COLLÈGE PAUL ARÈNE : 42 ÉLÈVES ÉTAIENT DE RETOUR !

Ce lundi matin, ils n’étaient que 42 devant la grande grille du collège Paul Arène pour la rentrée d’après confinement. Un effectif ne représentant que 20% des 230 élèves présents d’habitude. Dès la descente du car, chacun a intégré sa salle de classe pour une matinée de formation aux gestes barrières. Port du masque dans l’établissement, gel hydroalcoolique, produit virucide, désinfectant, essuie-tout, l’ensemble des nouvelles règles d’hygiène a été passé en revue par les infirmières, les professeurs, la proviseure Valérie Aucomte et le principal adjoint Daniel Geoffroy (notre photo).

Extrait Sisteron Journal 3828 – 23/05/2020


 

PIEDS-POINGS : LOUNA POURSUIT L’ENTRAÎNEMENT AVEC DÉTERMINATION !

Après tous les succès et les titres glanés lors des 3 différents championnats régionaux au sein de la Fédération Française de Kick Boxing, nous étions en droit d’imaginer une suite auréolée d’un, voire plusieurs couronnements sur la scène nationale durant les mois de mars, avril et mai, pour notre championne sisteronaise de boxe pieds-poings, Louna Aubert. Mais c’était sans compter sur ce fléau sans précédent qui devait mettre le monde en ‘‘standby’’.

Extrait Sisteron Journal 3828 – 23/05/2020


 

MÉDIATHÈQUE ANDRÉ ROMAN : LIVRES ENFIN DISPONIBLES !

La médiathèque André Roman pouvait envisager, après le 11 mai dernier, une réouverture au public à condition de respecter toutes les règles sanitaires en vigueur. Cela supposait une réorganisation complète de l’espace intérieur afin de contrôler la distanciation. Même en accueillant un public restreint et de manière échelonnée, puis en veillant à la sécurité du personnel, cela semblait un peu compliqué.

Extrait Sisteron Journal 3828 – 23/05/2020


 

DES NOUVELLES RASSURANTES DE NOS VILLES JUMELLES

Si notre région a été relativement bien épargnée par la pandémie actuelle, nos trois villes jumelles, Herbolzheim en Allemagne, Oliva en Espagne et Fidenza en Italie ont beaucoup plus souffert. La région d’Herbolzheim, en raison de sa proximité avec l’Alsace, a semble-t-il été plus touchée que le reste de son pays. L’Emilie Romagne, où se situe Fidenza, a été très rapidement atteinte par l’épidémie après la Lombardie et la Vénétie, et l’hôpital de Fidenza a été très précipitamment consacré de manière exclusive aux soins dédiés au coronavirus, suffisamment approvisionné en matériel médical nécessaire.

Extrait Sisteron Journal 3828 – 23/05/2020

 

VOLUPTÉA : ROUVERT DEPUIS LUNDI !

Ce début de semaine a vu la réouverture de nombreux commerces en France, après 2 mois de confinement dû au Covid-19. À Sisteron, même si les restaurants et cafés restent encore fermés, la plupart des commerçants ont repris leur activité dans le respect des règles sanitaires et gestes barrières. Sur l’avenue Jean Jaurès, l’institut SPA Voluptéa a donc rouvert ses portes.

Extrait Sisteron Journal 3828 – 23/05/2020


 

GUILLOTINÉ À SISTERON : FRANÇOIS OLIVE, DIT FRANZONI, A ÉTÉ EXÉCUTÉ !

Lorsque le dimanche 22 mai 1910 les journalistes de Marseille arrivaient au petit matin en gare de Sisteron, l’émoi montait dans la population qui, depuis quelques temps, mettait au rang de l’oubli l’exécution de François Olive, dit Franzoni, pensant que sa peine de mort serait commuée en travaux forcés à perpétuité. (En juin 1909, le cadavre du chiffonnier de Sisteron, le nommé Dusserre, fut découvert sur la rive gauche de la Durance du côté de Volonne. L’autopsie pratiquée sur la victime démontrait que ce dernier avait été assassiné. Rapidement un premier suspect attirait l’attention de la police, un certain Marcel Blanc. François Olive fut lui aussi très vite suspecté et tout portait à croire que ce dernier était l’auteur du coup mortel. Les deux hommes avaient monté un complot contre le malheureux Dusserre. N’étant pas à son premier coup d’essai et après avoir avoué, Franzoni fut condamné à mort, tandis que Marcel Blanc écopait d’une peine de travaux forcés à perpétuité.)

Extrait du Sisteron Journal n°2224 – samedi 28 mai 1910
TELECHARGER ICI LE SISTERON JOURNAL DU 28 MAI 1910
Montage vidéo : Pierre Garcia