COLLECTIF MUSICIENS : POUR QUE REVIVE LA MUSIQUE !

Plusieurs chanteurs et musiciens, venant de Sisteron, du département et d’ailleurs, se sont réunis le temps d’une chanson. Ils ont enregistré l’épreuve sur Internet, via les réseaux sociaux, un texte pour dire haut et fort à qui veut bien l’entendre que la vie reprend enfin après 2 mois de confinement… … La chanson choisie est une œuvre du grand Jacques Brel ‘‘Quand on n’a que l’amour’’, mais d’après la version de Céline Dion… … L’ensemble des musiciens a donc œuvré autour de cette reprise. Chacun a enregistré sa partie sur son Smartphone… … Le montage a duré une bonne semaine avec l’objectif d’avoir terminé pour le 11 mai, jour du déconfinement.

Extrait Sisteron Journal 3817 – 16/05/2020


 

COMME LE SEGUSTERO : FACE À LA CRISE LES RESTAURATEURS S’ORGANISENT !

C’est la reprise depuis lundi dernier dans de nombreux commerces sisteronais. Un retour pas tout à fait à la normale puisque beaucoup d’enseignes ont été contraintes de revoir de manière drastique leur organisation. C’est la reprise oui, mais pas pour tout le monde ! En effet, certains secteurs d’activités restent encore en berne tels les cinémas, théâtres, bistrots et restaurants. Alors, pour ceux qui le peuvent, la livraison à domicile ou le prêt à emporter devient pour un temps la norme. C’est le cas du bistronomique de Sisteron, le Segustero, qui propose désormais des préparations tendrement gustatives pour s’en délecter chez soi

Extrait Sisteron Journal 3827 – 16/05/2020


 

MARCHÉ DU MERCREDI : IL VIENT DE ROUVRIR !

Le marché du mercredi matin à Sisteron est toujours moins fréquenté que celui du samedi. Mais en ce mercredi 13 mai, la place de la Mairie était pratiquement déserte et par moments, il semblait même qu’il y avait plus de policiers municipaux chargés de la sécurité et du respect des règles sanitaires que de badauds. Il est vrai que le temps orageux n’incitait pas à la flânerie, mais aussi que beaucoup d’habitués n’étaient pas encore informés de sa réouverture. Dommage, car tous les commerçants habituels du mercredi étaient présents et impatients de retrouver leur clientèle.

Extrait Sisteron Journal 3827 – 16/05/2020

 

AUTOCARS PAYAN ET PAYAN VOYAGES : DANS LA TOURMENTE MAIS DÉTERMINÉS !

À Sisteron, Payan, on connaît ! Payan, ce sont les cars qui sillonnent les routes depuis 1950, mais c’est aussi une agence de voyages qui elle, existe depuis 1990. En 1950, Noël Payan a créé l’entreprise ‘‘Autocars Payan’’, et il fallait téléphoner au 226 ! Il n’y avait qu’une ligne, celle de Sisteron/Digne. Dès 1966, il y a eu les transports scolaires, puis les voyages internationaux vers l’Angleterre, la Belgique, la Grèce, l’Autriche, l’Allemagne, etc., mais aussi les transports de troupes de spectacles, d’artistes, les supporters bas-alpins de l’OM à Barri pour la finale de la coupe d’Europe en 1991… … Aujourd’hui, 50 salariés et 45 véhicules, dont 25 cars de 50 à 70 places grand luxe font tourner les ‘‘Autocars Payan’’ et ‘‘Payan Voyages’’ sous la direction de Philippe Payan, le petit-fils du fondateur Noël, et neveu de Carmen. Depuis 2 mois, l’entreprise vit sa période la plus difficile en 70 ans d’existence.

Extrait Sisteron Journal 3827 – 16/05/2020


 

LE SALON DU BARBIER : ‘‘OVERBOOQUÉ’’ !

C’est une reprise sur les charbons ardents pour Michel Jauffret, propriétaire du Salon du Barbier à Sisteron. Il faut dire que le confinement aura imposé pour nombre de ses clients de voir sa touffe de cheveux prendre un volume ébouriffant : il fallait donc réagir au plus vite pour ne pas laisser les mauvaises herbes proliférer ! Un brin d’humour pour indiquer que notre coiffeur et barbier voit son agenda ‘‘overbooqué’’ pour les 2 prochaines semaines, et que les prises de rendez-vous se multiplient de manière exponentielle.

Extrait Sisteron Journal 3827 – 16/05/2020


 

MOJAWER ET MOHA : DEUX MIGRANTS AU CŒUR GRAND !

Une cinquantaine de migrants, aujourd’hui en majorité Afghans, sont hébergés dans des logements situés principalement au quartier de Beaulieu. Les procédures d’obtention du statut de réfugiés sont suspendues en raison de la crise sanitaire que nous traversons, de même que les cours de français assurés par des bénévoles, l’ennui est là,… … Aussi, lorsque suite à l’appel du maire de Sisteron pour participer à la confection de masques de protection, Hélène Marquet, permanente de l’ADOMA, sollicite l’aide des demandeurs d’asile,  beaucoup se portent volontaires. Seuls 2 d’entre eux savent coudre et ont les compétences nécessaires pour la fabrication de ces masques.

Extrait Sisteron Journal 3827 – 26/05/2020


 

10 000 MASQUES POUR LES SISTERONAIS

Vendredi dernier, le 8 mai, Sisteron a reçu près de 10 000 masques aux normes AFNOR, lavables et réutilisables, achetés par la commune afin de les distribuer à tous les habitants. Ce sont les élus et employés communaux qui ont procédé à la distribution durant le week-end et en début de semaine. Nombres de Sisteronais se sont dits satisfaits de l’attention, en les découvrant dans leur boîte aux lettres.

Extrait Sisteron Journal 3827 – 16/05/2020


 

REX : POUR QUAND LA RÉOUVERTURE ?

Le cinéma fait partie de toutes les activités de spectacles qui se sont arrêtées le 14 mars dernier suite au confinement. À Sisteron, après 37 ans d’activité, Guy Michel, directeur du cinéma Rex, a lui aussi été contraint d’éteindre ses projecteurs et de fermer ses 2 salles ! À l’heure du déconfinement, personne ne sait quand les cinémas, comme les théâtres et autres salles de concerts, pourront rouvrir, mais néanmoins on se prépare…, … Ainsi un fauteuil sur deux serait disponible, mais aussi du gel hydroalcoolique à l’entrée, des masques ‘‘obligatoires’’ dans le hall, une caisse avec plexiglas et des sorties totalement indépendantes.

Extrait Sisteron Journal 3827 – 16/05/2020


 

IL N’Y A PAS QUE LES FILLES QUI SONT BELLES : LA NATURE L’EST TOUT AUTANT !

« Les filles sont jolies dès que le printemps est là » chantait Hugues Aufray en 1964. En ce temps de confinement, rares sont les occasions de croiser de jolies demoiselles dans les rues de Sisteron. Mais Jacinthe, Iris, Hortense, Rose, Lila, Garance, Marguerite, Jasmine, Violette ou encore Églantine, prénoms parfumés et colorés, nous renvoient à cette période printanière d’explosions florales que seuls les habitants proches de La Baume, du Mollard ou de Montgervis ont pu jusqu’à présent approcher dans la limite du km de promenade autorisé ! Les plantes sauvages ont des noms souvent moins poétiques, mais admirons les 100, voire 1000 nuances de couleurs que la nature nous offre.

Extrait Sisteron Journal 3826 – 09/05/2020
Photos © André BACH

 

ÉCOLE : DANIEL SPAGNOU CONTRE-ATTAQUE !

Suite à une visio-conférence avec le président de l’Association des Maires de France, François Baroin, ainsi que les présidents d’Agglomération et de Communautés de Communes de notre département, le maire de Sisteron, Daniel Spagnou lance la contre offensive face à la réouverture des écoles qui semble non conforme à ses attentes ainsi que celles des élus ayant participé à cette réunion : « Unanimement, nous avons dénoncé la complexité du protocole sanitaire, qui demande beaucoup de temps et de moyens, que bien souvent nous n’avons pas » dénonce le premier magistrat de Sisteron et président des Maires 04.

Extrait Sisteron Journal 3826 – 09/05/2020


 

NOS COMMERÇANTS PARÉS POUR LE 11 MAI

C’est un véritable chemin de croix que traversent depuis plusieurs semaines les commerçants : ce lundi 11 mai doit sonner comme le jour de la renaissance ! À cet effet, les commerçants sisteronais se préparent depuis plusieurs jours pour reprendre leur activité respective, même s’ils savent que rien ne sera plus pareil. Dans la majorité des cas, les établissements situés en cœur de ville ouvriront aux heures habituelles, cependant certains aménageront leur temps de travail afin d’apporter la meilleure sécurité sanitaire possible.

Extrait Sisteron Journal 3826 – 09/05/2020


 

CHARLOTTE HAVRET, PSYCHOTHÉRAPEUTE

La période très particulière que nous vivons actuellement met au jour en chacun d’entre nous une certaine anxiété, provoquée par notre isolement, la privation de notre liberté de déplacement, la menace sur notre santé et celle de nos proches, parfois éloignés, la peur face à toutes ces inconnues que véhicule cette épidémie, peur du  présent et de notre avenir proche. Cet environnement inhabituel provoque en nous un sentiment d’impuissance : rester à domicile n’est naturel pour personne ! Si beaucoup d’entre nous trouvent en eux ou dans leur cadre familial les capacités à s’adapter pour surmonter cette épreuve, d’autres ont besoin de parler de leurs appréhensions et de leurs craintes avec quelqu’un extérieur à leur cercle habituel.

Extrait Sisteron Journal 3826 – 09/05/2020


 

RÉUNION DE CONCERTATION AVEC LES ÉLUS DU 04

La semaine dernière, Olivier Jacob, préfet des Alpes de Haute-Provence, a réuni les principaux élus du département en audio-conférence dans le but de faire le point sur le déconfinement à venir. Delphine Bagarry, députée, Jean-Yves Roux, sénateur, Éliane Bareille, vice-présidente du Conseil régional, René Massette, président du Conseil départemental, Daniel Spagnou, président de l’Association départementale des Maires de France (AMF04) et maire de Sisteron, Jean-Jacques Lachamp, président de l’Association des Maires Ruraux du département (AMR04) et maire de Nibles, les maires Digne-les-Bains, Forcalquier, Castellane et Barcelonnette, Anne Hubert, déléguée départementale de l’Agence régionale de Santé (ARS), Anne Bernié, directrice de la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM), d’autres élus étaient représentés. Sisteron Journal propose à ses lecteurs le contenu détaillé de ladite réunion.

Tous les détails dans le Sisteron Journal 3826 – 09/05/2020


 

L’ÉMOTION DE STÉPHANE DANIEL EN ‘‘LIVE’’ FACEBOOK

À l’image de beaucoup d’artistes, le chanteur et compositeur Stéphane Daniel, que les Bas-Alpins connaissent désormais particulièrement bien, ne peut plus exercer son métier depuis qu’a éclaté la crise du Coronavirus et que le Covid-19 impose le confinement. Qu’à cela ne tienne, Stéphane Daniel propose depuis plusieurs semaines, sur sa page Facebook, un vrai rendez-vous ‘‘live’’ durant lequel de plus en plus d’internaute se retrouvent.

Extrait Sisteron Journal 3826 – 09/05/2020


 

1944, TOMBÉS SUR LE PONT DE LA BAUME !

Deux prénoms, deux noms : Abel Wilmart et Julien Masselier. Pourquoi, alors que débute le joli mois de mai, s’intéresser à eux ? Il se trouve que ces deux hommes venus du Nord et qui ne se sont jamais vus, ont laissé leur vie sur le pont de la Baume en juin 1944 alors que les alliés débarquaient en Normandie. Une stèle a été érigée en leur mémoire sur une fraîche fontaine, à quelques mètres du pont de la Baume, et chaque 1er mai, à l’occasion de la fête du Faubourg de la Baume, la ville de Sisteron et les autorités civiles et militaires leur rendent un vibrant hommage.

Extrait Sisteron Journal 3826 – 09/05/2020
Photo archive ©JMD


 

CALICE : VIBRANT HOMMAGE AUX SOIGNANTS !

Depuis quelques jours, une nouvelle création de la chanteuse et compositrice Calice circule sur les réseaux sociaux. ‘‘Grâce à toi’’ rend un hommage soutenu aux soignants, plus particulièrement pour ceux du service des urgences de l’hôpital de Sisteron et du service de pneumologie à Gap. Il faut dire que l’idée de composer un texte et une mélodie à leur égard lui tenait à cœur depuis pas mal de temps et pour cause, quelques mois en arrière, c’est bien ces services hospitaliers qui devaient sauver la vie de notre adorable et souriante chanteuse. Après une période d’hospitalisation, sa voix, si particulière et agréable, ne lui permettait plus de s’exprimer à travers ses créations. Il lui fallait alors faire preuve de patience et de détermination pour retrouver le timbre vocal qu’est le sien…, … Ensuite, sous la conduite de Damien Camus, alias ‘‘DamCam’’, vidéaste talentueux qui a réalisé la vidéo ‘‘Les Couillons’’ (titre de Calice), un nouveau clip a été monté : « Calice m’a envoyé ses images et m’a donné carte blanche.

Extrait Sisteron Journal 3825 – 02/05/2020


 

APPRENDRE À VIVRE AVEC LE COVID-19 !

« Protéger, tester, isoler » c’est avec ces 3 mots lourds de sens, suivis par cette phrase : « En l’absence d’un vaccin, nous allons devoir apprendre à vivre avec le virus » que le Premier Ministre, Édouard Philippe s’est exprimé depuis l’hémicycle de l’Assemblée Nationale, le mardi 28 avril dernier, face à 75 Ministres et Députés de la majorité et de l’opposition triés sur le volet, mais aussi devant tous les Français par une retransmission télévisée. Il était question, durant plus d’une heure de prise de parole, de la stratégie gouvernementale pour un déconfinement progressif à partir du 11 mai prochain.

Extrait Sisteron Journal 3825 – 02/05/2020


 

ALEX LAMOTTE : UN PAIN À LA SAVEUR D’ANTAN !

Alexandre Lamotte (Alex), boulanger, vend son pain bio en temps normal tous les mercredis matins sur le marché de Sisteron. Son parcours professionnel est totalement atypique. En effet, cet ancien directeur du Centre Municipal des Loisirs de Sisteron, au hasard de rencontres, a décidé voici 3 ans de changer totalement de voie. Le besoin de retrouver un autre sens à sa vie, d’aller vers l’essentiel, un retour à la terre, l’ont conduit à se mettre en disponibilité de son poste de fonctionnaire territorial. Et c’est grâce au Greta de Digne, organisme de formation pour adultes, qu’il a entrepris et réussi des études en boulangerie et fondé l’entreprise Pain&Co…, … Hélas, les contraintes liées à la pandémie actuelle bousculent quelque peu un équilibre financier fragile.

Extrait Sisteron Journal 3825 – 02/05/2020


 

SIST’ARTS : UNE PÉPINIÈRE D’ARTISTES ORIGINAUX !

Grâce à la quarantaine d’artistes de l’association ‘‘Sist’Arts’’, l’art est promu de façon originale au sein de la cité de Paul Arène. Créée il y a maintenant 7 ans, l’association présidée depuis 5 années par Sylvain Poncet, propose de manière gratuite et tout au long de l’année, des expositions diverses et variées au sein de son atelier situé 36 rue Mercerie à Sisteron…, … « En principe nous réalisons une dizaine d’animations par an. Celles-ci peuvent même nous faire découvrir de nouveaux talents. Cette année étant donné le contexte sanitaire nous sommes obligés de reporter notre programmation. Bien sûr nous essaierons de maintenir le plus d’événements possible, quitte à avoir un automne riche. »

Extrait Sisteron Journal 3825 – 02/05/2020
Photos des archives SJ