DE LA GYM ADAPTÉE QUI FAIT BEAUCOUP DE BIEN MORALEMENT

Le club Éducation Physique et Gym Volontaire de Sisteron propose de nombreuses activités, aussi bien pour les adultes que pour les enfants. Il y en a cependant une, peu connue du grand public, et qui mérite un éclairage particulier : la Gym après cancer ! Ce programme vise à améliorer la condition physique et la qualité de vie des personnes atteintes de cancer, ou qui ont surmonté cette maladie. Aujourd’hui, il est démontré qu’une activité physique régulière et adaptée contribue à un meilleur confort de vie, par l’amélioration des qualités physiques, psychiques, et des relations sociales.

CONCEPT 1810 : UNE FRIPERIE ORIGINALE À PEIPIN !

Une nouvelle enseigne est apparue, depuis le 17 août dernier à Peipin, au 2 impasse de la Fénière, dans la zone commerciale de Champarlau. Il s’agit d’une friperie, où l’on peut trouver des vêtements, accessoires de mode, bijoux…, de seconde main, mais aussi des objets de décoration réalisés à partir de matériaux récupérés et recyclés !

Un concept bien étudié !

Dominique Mahieu et son épouse travaillaient dans une association de recyclage de textiles dans le Nord de la France. Le textile était collecté, puis trié et remis en vente. Avec cette association a été créée une grande  friperie, où 2 tonnes de vêtements étaient collectés par jour, puis  une seconde avec les invendus. Une fois leurs contrats arrivés à terme, ils décident de se mettre à leur compte, et d’ouvrir leur propre friperie. Leur concept est simple : vêtements de seconde main, mais aussi neufs et étiquetés, achetés à un grossiste basé dans le Limousin, en qualité extra.

UNE CITADELLE D’INVITÉS À LA DERNIÈRE RÉUNION DU BNI

Comme chaque mercredi matin, avant de se rendre dans leur entreprise respective, les membres du ‘‘BNI, une citadelle d’Affaires’’ se sont retrouvés à la SEM de Sisteron, dans la salle de réunion du bâtiment Évad’Affaires situé au cœur du parc d’activités Val de Durance, afin d’échanger et de partager leurs expériences et leurs réseaux autour d’un agréable petit déjeuner. Le BNI (pour Business Network International), est un réseau d’entrepreneurs basé sur la recommandation mutuelle. Il est composé d’artisans, de commerçants, de travailleurs indépendants, etc., en prenant toujours soin de n’avoir qu’un représentant par profession afin d’éviter les conflits d’intérêt et la concurrence. Ici, on ne totalise pas son chiffre d’affaire réalisé, mais le chiffre d’affaire que l’on a permis à un autre membre du groupe de faire ! Chacun œuvre dans l’intérêt des autres : réciprocité, confiance, engagement, savoir-faire et professionnalisme en sont les mots clés.

COLLÉGIENS ET LYCÉENS DE PAUL ARÈNE LUTTENT CONTRE LE HARCÈLEMENT SCOLAIRE

« Elle avait ce regard innocent. Qui n’attendait qu’à être aimé. Mais la vie fût autrement. Si fragile. Tous ces mots ont fini par la briser. Elle qui ne voulait qu’être aimée ! » La chanson « Fragile » de Soprano a rythmé tous les interclasses du jeudi 18 novembre dernier dans l’ensemble de la cité scolaire Paul Arène, chanson évoquant les souffrances d’une jeune fille victime de harcèlement scolaire ! Car cette journée particulière était celle de la journée de lutte contre le harcèlement scolaire, qui connaît depuis 2 ans une dimension internationale. Et ce sont les élèves qui en ont pris la main sur l’organisation, en quelques jours seulement, ceux du Conseil de la Vie Lycéenne (CVL) et ceux du Conseil de la Vie Collégienne (CVC), réunis pour la première fois à l’initiative des équipes de direction et de Vie Scolaire de l’Établissement.

GRÉGOIRE LAFAY PREND LE COMMANDEMENT DE LA COMMUNAUTÉ DE BRIGADES

Il faisait frisquet la semaine dernière, vendredi 19 novembre sur la place de l’Hôtel de Ville, lors de la cérémonie de prise de commandement de la Communauté de brigades de gendarmerie de Sisteron, par l’adjudant-chef Grégoire Lafay. Gendarmes, pompiers, officiels et porte-drapeaux, ont écouté son supérieur, le Chef d’Escadron Paul Boulvrais, commandant le groupement de Gendarmerie de Digne-les-Bains, prononcer ces mots : « Sous-officiers et gendarmes adjoints volontaires de la communauté de brigades de Sisteron, vous reconnaîtrez désormais comme votre chef l’adjudant-chef Grégoire Lafay ici présent, et lui obéirez en tout ce qu’il vous commandera (…). Adjudant-chef Lafay, prenez votre commandement ! » Grégoire Lafay est, de fait, à Sisteron depuis le 26 août dernier. Cet officier de 44 ans arrivait tout droit de Guadeloupe où il dirigeait la brigade territoriale autonome de Pointe Noire, après avoir déjà pas mal roulé sa bosse puisqu’il fut Chasseur Alpin, a déjà connu le Doubs, la Réunion, et le Puy-de-Dôme : « Je suis très heureux de cette affectation ici, car j’avais justement demandé la Région Sud, et notamment Sisteron. Je suis donc comblé et nous avons, mon épouse Alexandra et mes filles Maëlys et Élisa, et moi, été très bien accueillis ici, bien au-delà de nos espérances. »

UN COMITÉ DES FÊTES SUSCITANT L’ENTHOUSIASME

Vendredi 19 novembre s’est déroulée l’assemblée constitutive du Comité des fêtes de Salignac. Étaient présents pour l’occasion, Angélique Euloge, première magistrate, Jérôme Rei, Cyril Derdiche et Matthieu Aucomte, membres du futur bureau, Jean-Paul Laurent, président du Comité des fêtes de Sisteron depuis 13 ans, Gérard Michel, représentant du Foyer Rural de Salignac, ainsi qu’une quinzaine de résidents de Salignac et de communes voisines.

CAPUCINES : ELLES S’ÉVADENT EN CHANSONS !

Après de trop longs mois d’abstinence, ces dames de la chorale du Club des Capucins ont pu reprendre du service depuis quelques semaines, et c’est armées d’une visière digne de Star Wars qu’elles vocalisent en chœur, sous la baguette magique de la chaleureuse chanteuse et cheffe de chœur Calice. Pour avoir assisté à l’une des séances du vendredi, nous pouvons affirmer sans ambages que le ton est juste, la voix pure et claire, et que le rendu final est bien agréable aux oreilles ! Alors détaillons un peu le comportement des troupes : face à la petite foule soudain attentive, Calice badine et donne le ton, répond aux questions, propose une chanson, puis le silence se fait. Elle lève les mains, et c’est parti pour des jolies chansons françaises comme ‘‘Que serais-je sans toi’’ de Jean Ferrat, ou ‘‘Il suffirait de presque rien’’ de Serge Reggiani. Et le temps défile sans que l’on s’en rende compte, dans la légèreté des sons qui s’envolent. De dièses en bémols, de blanches en noires, la musique virevolte dans la salle du Club des Capucins et ces dames ont tout à coup retrouvé leurs 20 ans.

UNE JOURNÉE AUTOUR DES ÉCO-MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION ORGANISÉE À RIBIERS !

Samedi 13 novembre, l’association LESA (Liens Enseignements Sens et Autonomie), a organisé une journée dédiée aux éco-matériaux de construction, dans le cadre du programme Leadeur européen, cofinancé par la Région Sud et par le Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural (FEADER). Elle a commencé par une formation consacrée aux élus ‘‘Comment implanter des bâtiments durables dans les communes’’. Durant une partie de la journée plusieurs stands étaient tenus par des fournisseurs et des artisans de l’écoconstruction. En parallèle, l’après-midi a été animé par un atelier ouvert à tous sur le thème ‘‘Quelle coordination avec les acteurs locaux pour favoriser l’écoconstruction ?’’. Et pour conclure cet événement, une conférence gesticulée a été proposée en fin d’après-midi par le couple fondateur de l’association, Michel et Emmanuelle Philippo.

STEPHAN FIGUIÈRE, UN ENFANT DU PAYS À LA TÊTE DE LA CHAMBRE DES MÉTIERS DU 04

Le quinquagénaire Stephan Figuière, 52 ans, vient d’être élu à la présidence de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat des Alpes de Haute-Provence, succédant à Laure Vial, plombière à Mane. Un plombier succède donc à un plombier pour ce nouveau mandat de 5 ans : « Nous n’étions pas plombiers de père en fils. Mon père, Jean-Pierre était chauffeur chez Gardiol et mon grand-père était un marchand de vin. Seul mon grand-oncle travaillait dans les tuyaux avec le regretté Sylvain Montagnier » raconte Stephan.

ROMAIN DAGNA : IL FAIT LA FIERTÉ DE NOTRE RÉGION !

La commune de Vaumeilh, dans les Alpes de Haute-Provence, n’est pas peu fière de son enfant du pays, Romain Dagna, devenu champion d’enduro kid 2021, le 16 octobre dernier à Chanac, en Lozère. Quelques jours seulement après son 16e anniversaire, il ne pouvait donc pas rêver meilleur cadeau !

Son incroyable parcours !

Romain est né le 12 octobre 2005, il grandit à Vaumeilh. À seulement 2 ans et demi, il enfourche sa première moto, bientôt il ne peut plus s’en passer. Il éprouve naturellement le besoin de rouler sur un circuit, il obtient les autorisations nécessaires, et peut réaliser son rêve !  C’est d’ailleurs ainsi qu’il est remarqué par les responsables du club Élite de Gap, dans les Hautes-Alpes, qui relève son grand potentiel, et lui conseille de participer à des courses au sein de leur team. Les résultats ne se font pas attendre puisqu’il remporte 3 fois l‘enduro sprint au Grand Lara. En 2019, il s’engage au championnat de France Enduro kid, dans la catégorie des cadets (85cm3) et termine sur la 2e marche du podium : il est vice-champion de France ! En 2020, la pandémie de la Covid-19 perturbe son parcours, mais ça ne l’empêchera pas de monter sur la 3e marche du podium, en 125cm3 cette fois ! En 2021, il gagne la coupe de France d’endurance scrach, et participe de nouveau aux 5 épreuves du championnat. Le 16 octobre, il est donc sacré champion de France d’Enduro kid !

LA MAISON FRANCE SERVICES ÉLARGIT SON OFFRE AVEC LE DÉFENSEUR DES DROITS

Fin octobre 2021, deux nouvelles antennes du Défenseur des Droits ont été mises en place dans notre département. Situées respectivement aux Maisons France Services de Sisteron et de Château-Arnoux Saint-Auban, celles-ci permettent d’étoffer l’offre déjà existante à Digne-les-Bains, Forcalquier et Manosque. Pour répondre à cette mission, Gérard Aschieri, Sisteronais adhérent de la Ligue des Droits de l’Homme depuis 10 ans et ancien membre du Conseil Économique Social et Environnemental (CESE) a été nommé délégué par l’institution chargée de protéger les Droits et Libertés et de promouvoir l’égalité.

CONGRÈS DES MAIRES DE FRANCE

Daniel Spagnou, maire de Sisteron, président de l’association départementale des Maires de France, a conduit une forte délégation d’élus des Alpes de Haute-Provence à Paris, à l’occasion du 103e Congrès des Maires de France. Ce congrès n’avait pas pu se tenir l’année dernière du fait de la pandémie Covid, mais cette année le président François Baroin, qui n’a pas souhaité se représenter, tenait à organiser un bel événement. Aussi, pas moins de 80 élus accompagnaient Daniel Spagnou à Paris, pour un congrès très riche en événements avec l’élection du nouveau président national. Deux candidats étaient en lice, ce qui est une première, David Lisnard, maire de Cannes et vice-président de l’AMF, et Philippe Laurent, secrétaire général de l’AMF, maire de Sceaux. À l’issue des votes, c’est David Lisnard qui devait prendre la succession de François Baroin.

CCAS : ATELIER DE PRÉVENTION DES CHUTES !

Comme le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de Sisteron l’a déjà mis en place pour la mémoire, un atelier ‘‘prévention chute’’ (gratuit) a été instauré pour aider nos anciens à éviter les traumatismes qui sont bien souvent la conséquence d’une chute lorsque, de plus, on est âgé. C’est ainsi qu’ont lieu en ce moment, quatre séances tenues par un animateur intervenant pour le compte de l’association Santé Éducation sur les Territoires (ASEPT).

Ces séances ont lieu à la salle Alain Prieur

Une dizaine de personnes travaillent durant deux heures (quatre vendredis) avec Hicham El Boursoumi, sur l’art et la manière de prévenir les chutes, mais aussi sur les premiers secours à apporter lorsque cela arrive.

UN BEL ÉLAN DE SOLIDARITÉ EN FAVEUR DU CHENIL-REFUGE SPA DE SISTERON

La vie financière d’une association n’est jamais un long fleuve tranquille, et ce n’est pas Solange Guérineaud, présidente de l’Association Canine Sisteronaise qui soutiendra le contraire. Cette dame alerte, presque nonagénaire, s’occupe depuis plus de 40 ans du bien-être de nos amis canins, et depuis sa création, voici 31 ans, du chenil-refuge SPA de Sisteron, situé aux Grandes Blâches.

Une bouffée d’oxygène ! Elle est apparue au moment des portes ouvertes du chenil, début octobre dernier. En effet, Roland Del Magro, gérant de l’établissement « Le Rallye » à Sisteron, a sollicité l’association des commerçants de Sisteron (APACS), dont il est adhérent, pour soutenir une récolte de fonds en faveur du chenil. Ce même week-end,  une petite brocante et un vide-grenier, ainsi que l’appui de la société Top Animal de Peipin et la vente de colis de produits locaux accommodés par Roland Del Magro, ont permis de récolter quelques fonds. L’APACS réalise au moins une fois par an une action en faveur d’une association ou une opération caritative. Le président, Nicolas Laugier, a mobilisé une trentaine de ses adhérents qui ont mis à disposition du public dans leurs commerces, des boîtes recueillant des dons.

RESPECTUEUX HOMMAGE DE CLAUDE MARTEL À PIERRE MAGNAN

La veuve de Pierre Martel, fondateur en 1953 de l’association ‘‘Alpes de Lumière’’, est linguiste et passionnée par la langue régionale qui était propre à l’écrivain Pierre Magnan. Aussi a-t-elle publié en 2014 un ouvrage qu’elle avait promis d’écrire à Pierre Magnan : « Je ferai un livre sur le régionalisme de ton œuvre » lui avait-elle dit. La langue de Pierre Magnan, c’est le français que l’on parle chez nous, en Haute-Provence. C’est ce qui fait la richesse de Magnan qui sait introduire très habilement cette langue dans ses propos et dans son œuvre. Claude Martel poursuit : « En tant que provençale et linguiste, j’affirme que la langue de Pierre Magnan n’est jamais artificielle… » Au final, il en résulte un très beau livre édité en 2014 pour Alpes de Lumière, une sorte de dictionnaire amoureux de la langue de Pierre Magnan qui fréquentait assidument la maison du couple Martel. Tous ces souvenirs et ces belles expressions qui font partie de notre patrimoine haut-provençal se doivent d’être préservés pour ne pas les oublier.

LYCÉE HÔTELIER : UNE SEMAINE DE DÉGUSTATIONS !

Que diriez-vous de déguster, en seulement une semaine, pas moins de 6 repas somptueux préparés par des chefs renommés ? C’est ce que vous propose, et sans emprunter votre véhicule sur les routes de la région, le lycée hôtelier de Sisteron. En effet,  le lycée des Métiers de l’Hôtellerie Restauration ouvre ses portes à 6 chefs régionaux, dont certains sont même d’anciens élèves, dans le cadre de la 10e édition de ‘‘la semaine des Chefs’’. Ces chefs invités viennent d’horizons différents et travaillent dans de très grandes maisons qui font la renommée de notre patrimoine gastronomique.

PRÈS DE 15000 PERSONNES PROTÉGÉES

La Mutuelle de France Alpes-du-Sud, partenaire de longue date du Sisteron Journal, a tenu son assemblée générale annuelle à l’aérodrome de Saint-Auban. Les Mutualistes étaient reçus confortablement avec café et croissants, essais de simulateurs de vols, stands prévention de la Mutualité Française, et bien sûr l’assemblée générale. La directrice Laurence Allix a précisé que la Mutuelle a constaté une légère augmentation des adhésions (1%) avec 9220 adhérents, comptabilisant près de 15000 personnes protégées. Parmi les adhérents figurent de nombreuses entreprises qui couvrent ainsi leurs salariés pour le risque santé, et il faut ajouter à cela les Mutuelles Communales des Mées, de Château-Arnoux Saint-Auban, Volx, La Brillanne, Oraison, Guillestre, Veynes…

L’UNIVERSITÉ SOLIDAIRE : SÉJOURS DE CŒUR POUR LES ENFANTS !

Les séjours Ville Vie Vacances (VVV), permettent à des enfants et adolescents, qui souvent ne le peuvent pas par des moyens classiques, de partir en vacances ! Pour raisons sociales, familiales, financières, culturelles, parce qu’ils sont porteurs d’un handicap ou qu’ils parlent une autre langue…, nombre de jeunes n’ont pas la possibilité de partir durant les vacances, mais avec l’aide financière des communes, de la Caisse d’Allocation Familiale (CAF) des Alpes de Haute-Provence et du Ministère de la Jeunesse et des Sports : tout devient possible !

CALICE DES TEMPS JADIS : NOUVELLE ASSOCIATION

Sisteron Journal a le bonheur d’annoncer à ses lecteurs la naissance d’une nouvelle association à Sisteron : ‘‘Le Calice des Temps Jadis’’. Du nom du restaurant de la rue Droite que les Sisteronais connaissent bien depuis sa création en 2018. Laurent et Laetitia Martin se sont fait de nombreux amis depuis, et ils participent très activement à l’animation du centre-ville. L’association créée il y a quelques jours va toujours dans le sens de l’animation. Laurent, président, est passionné du Moyen-âge, tout comme son épouse, et ils veulent animer la ville autour de ce thème en organisant diverses manifestations : « Comme par exemple, montrer comment on vivait dans un camp au Moyen-âge, avec les tentes, la façon de manger etc. »

UN CENTRE DE VACCINATION ÉPHÉMÈRE À AUBIGNOSC

La Communauté de Communes Jabron-Lure-Vançon-Durance (CCJLVD) vient d’organiser, pour la seconde fois, un centre de vaccination éphémère contre la Covid-19 : et c’était à Aubignosc ! Le premier centre avait été orchestré à Noyers-sur-Jabron pour les habitants de la vallée du Jabron. Là, le centre devait être installé initialement à Peipin, mais la salle n’étant pas disponible, c’est finalement la salle des fêtes d’Aubignosc qui a été choisie. Les choses avaient été bien faites et une soixantaine de personnes a été invitée à venir bénéficier des douces piqûres de deux charmantes infirmières, Coralie Heyriès et Brigitte Lombard. Comme le veut le règlement, chaque futur ‘‘piqué’’ (vacciné) est passé au préalable par l’entretien médical qui était prodigué par la souriante Ophélie Braisaz, interne en médecine demeurant à Aubignosc. Toutes trois étaient à Aubignosc par délégation du Centre de vaccination de Sisteron auquel elles sont habituellement rattachées.