mars, 2022

now browsing by month

 

À FORCE DE LA VOIR ON NE LA REGARDE PLUS !

En mai 2021, les élèves de terminale spécialité Histoire des Arts, et des collégiens, sous l’impulsion de Laurence Villon, professeure d’Arts Plastiques, ont élaboré des kakémonos retraçant la vie et l’œuvre de Mario Prassinos. Cet artiste est en effet le concepteur des grandes céramiques murales qui ornent le hall, l’atrium ainsi que la stèle de la cour de la cité scolaire Paul Arène. Cet ensemble monumental est remarquable à plus d’un titre : par ses dimensions mais surtout par le dynamisme de sa composition, ses couleurs contrastées, la matière vernissée des 10 000 carreaux de céramique, les formes évoquant un monde aérien et végétal. Mais au fil du temps, cette œuvre « fait partie des meubles », et ni les parents, ni les élèves, n’y prêtent encore attention. Il y a pourtant urgence à valoriser, mais aussi de préserver l’œuvre des dégradations dues aux intempéries. C’est ce combat que mène Laurence Villon.

ET SI L’ARTISTE GHASS S’EXPOSAIT À SISTERON !

D’ici quelques mois, deux jardins de la ville de Sisteron seront peut être valorisés par des œuvres de l’artiste Ghass. Dans le cadre du projet ‘‘Petites Villes de Demain’’ concernant l’embellissement des jardins au parc Nature et Loisirs, et celui à proximité du musée Gallo-Romain, l’artiste Ghass, de renommée mondiale, a été ébloui par notre cité au point de venir voir lui-même de quoi il en retournait, et par la même occasion : présenter son travail !

Conférence sur l’art d’entreprendre

Elle a été donnée dans les salons de l’hôtel de ville en présence du maire Daniel Spagnou, de Mathilde Payan, cheffe de projet et d’un public très intéressé. Pour le maire, Ghass est un artiste pluridisciplinaire qui aime surprendre et varier les supports d’expression : « À Sisteron, nous conjuguons l’approche artistique aux temps de la transition écologique et des changements globaux. Nous avons l’idée de lier l’art et les jardins autour de la création d’un festival. » Il pourrait également participer à une future exposition ou parrainer un festival d’art.

GÉNÉRATIONS MOUVEMENT : ACTIONS AU QUOTIDIEN POUR CRÉER DU LIEN !

La fédération départementale des Alpes de Haute-Provence de Générations Mouvement tenait récemment son assemblée générale à Château-Arnoux, organisée par le Club de l’Age d’Or de Peipin. Générations Mouvement regroupe, au niveau national, un réseau associatif fort de 8500 associations.

Créer du lien social et donner une place entière aux retraités dans la société sont les deux principaux objectifs de cette structure ! Activités d’échanges, de loisirs et de tourisme, protection des associations, actions de solidarité et de représentation sont autant de domaines dans lesquels intervient Générations Mouvement. La force de cette structure nationale est de mutualiser les moyens et d’assurer aux associations membres une sécurité administrative.

UNE CENTAINE DE JEUNES A PRATIQUÉ L’ATHLÉTISME AVEC L’ASSOCIATION TRACS

Ce fut un très bel événement qui s’est déroulé au stade Pierre Lanza samedi dernier à Sisteron. En effet, plus d’une centaine de jeunes, venus de tout le département, se sont retrouvés afin de participer au premier ‘‘Kid Athlé’’, un grand moment de convivialité autour de l’un des sports les plus complets à savoir l’athlétisme. Les membres de la toute jeune association Tracs (que nous présenterons plus largement dans un prochain article), ont pensé à tous les petits détails : un stand avec des boissons chaudes et fraîches, de la nourriture énergétique (bananes, compotes…, quelques succulents gâteaux et des bonbons aussi mais ‘‘chut !’’), la musique galvanisante pour un parfait échauffement, une multitude d’ateliers permettant de se perfectionner, ou encore de découvrir l’athlétisme pour certains, et la météo au début capricieuse s’est finalement mise au diapason. L’objectif de cette journée visait à permettre aux jeunes de se dépenser et de faire connaissance avec ce sport aux multiples facettes, un pari visiblement réussi avec des enfants déjà passionnés et des parents enchantés !

L’ASSOCIATION SISTERON-RANDO FAIT VRAIMENT HONNEUR À SA VILLE

L’association Sisteron-Rando a une nouvelle fois fait la démonstration de sa belle santé et d’une place bien méritée au sein des associations phares de la ville de Sisteron. Une grosse trentaine de membres (très) actifs se sont retrouvés pour la traditionnelle assemblée générale. Le dynamisme des personnes présentes était une campagne publicitaire vivante pour leur sport : la randonnée. On pouvait constater de visu qu’ici, pas d’embonpoint, et que la randonnée vaut sans nul doute tous les régimes alimentaires pour garder la forme ! Donc, de la forme, de la bonne humeur, voilà une assemblée générale au plus haut point vivifiante !

PORTES OUVERTES AU CFA PHARMACIE DE SISTERON

Ouvert depuis 1990, le Centre de Formation d’Apprentis Pharmacie de Sisteron, situé au 45, place René Cassin, a ouvert ses portes au public le samedi 19 mars. L’occasion pour les personnes intéressées d’échanger de manière privilégiée avec deux enseignantes et deux jeunes apprentis : « L’université d’Aix-Marseille recense 3 sites pour former les futurs préparateurs en pharmacie : Marseille, Aix-en-Provence et Sisteron. Peu de Sisteronais connaissent l’existence de ce CFA » indique Josiane Mosca, docteure en pharmacie et professeure à Sisteron depuis 2003.

LE PANIER D’AURORE : DÉLICES DE PRODUITS LOCAUX !

Aurore Banon, jeune cuisinière de profession, a ouvert le 9 mars dernier à Sisteron, un commerce qui porte le nom de : ‘‘Le Panier d’Aurore’’. Celui-ci se trouve au 4, allée Bertin (Les Troènes), il est ouvert du mardi au samedi de 8h30 à 12h30 et de 15h à 19h. Aurore accueille avec un grand sourire et beaucoup de sympathie ses clients. Son compagnon, Loïc Vesian, maraîcher sur le plateau du Thor, au Super Sisteron,  tient quant à lui une petite boutique de vente directe à la ferme, tous les jours, en fin de journée. Leurs amis sont agriculteurs, producteurs, maraîchers…, ensemble ils évoquent l’idée d’ouvrir un magasin de produits locaux. C’est donc Aurore qui se lance, et grâce à son savoir-faire comme cuisinière, elle souhaite montrer aux gens comment cuisiner les produits du terroir qui se trouvent dans son magasin.

LE JEUNE MUSICIEN ET YOUTUBER ‘‘SOUTHBLUE’’ A MIS LA VILLE DE SISTERON EN MUSIQUE !

S’il y a une vidéo à voir et à entendre sur les réseaux sociaux actuellement, c’est bien celle créée par ‘‘SouthBlue’’, youtuber et musicien marseillais, dont l’objectif est de mettre Sisteron en musique !

Franck Lévy, pour l’état-civil, vient en effet de la mettre en ligne sur sa chaîne Youtube, une vidéo alléchante d’une dizaine de minutes, dynamique, drôle et émouvante. Au début de la vidéo, face à son micro et à son ordinateur dans son appartement sisteronais, puisque désormais il réside face au rocher de la Baume, SouthBlue regarde la caméra ‘‘les yeux dans les yeux’’ et lui dit : « Je m’suis dit que ce serait incroyable de créer une musique qui représente une ville, et qui nous y replonge comme si on y était ! » Et pourquoi ne pas commencer par la belle ville de Sisteron ?

ET SI LIRE NOUS ÉTAIT COMPTÉ LE TEMPS D’UNE DOUCE ÉVASION ?

Il est 10h15 en ce jeudi 10 mars lorsque ce message, porté par les hauts parleurs de la cité scolaire Paul Arène, est adressé à l’ensemble du personnel et à tous les élèves, collégiens et lycéens : « Cessez toute activité, prenez un livre, une revue, une BD et lisez ! » Un étrange silence s’empare des locaux, plus aucun bruit dans les couloirs, le calme règne dans les salles de classe, tous (enseignants, élèves, agents, personnels administratifs), sont concentrés sur leur lecture.

Quel est cet étonnant projet ? Le Centre National du livre (CNL) a engagé un programme ambitieux d’actions nationales afin de promouvoir le livre et la lecture auprès de toute la population, avec comme priorité d’encourager le plaisir de lire et de le partager. Nous savons tous combien la lecture est un bien précieux, qui nous apprend à mieux comprendre le monde qui nous entoure, nous ouvre des horizons insoupçonnés. Tous les Français étaient invités à participer à cet événement inédit : un quart d’heure de lecture simultanée sur tout le territoire.

IMMENSE SUCCÈS POUR LA JOURNÉE PORTES OUVERTES DE LA CITÉ SCOLAIRE PAUL ARÈNE

Samedi dernier, 19 mars 2022, était organisée la journée portes ouvertes du lycée Paul Arène à Sisteron. Et comme toujours, les petits plats étaient mis dans les grands. Ceci pour dire que l’organisation avait été parfaitement établie. Les futurs étudiants, très nombreux à s’être déplacés avec leur famille, devaient constater combien notre cité scolaire est de qualité et dans de nombreux domaines. Aussi, dans le hall d’entrée, des étudiants, habillés de manière ministérielle, accueillaient d’un large et beau sourire les visiteurs, donnant toutes les précisions et un fascicule permettant d’optimiser la visite. Les professeurs se trouvaient dans des salles de classe accueillant les futurs élèves et parents qui, n’étaient pas en manque de questions, d’interrogations, voire parfois d’inquiétudes. Ils étaient aussitôt rassurés à la fois par le corps enseignant, mais aussi par les étudiants sisteronais. Dans le hall d’entrée se trouvaient aussi divers stands, où il était possible d’obtenir là aussi de précieuses informations selon les disciplines choisies.

CÉRÉMONIE DE COMMÉMORATION DU CESSEZ-LE-FEU EN ALGÉRIE

Le samedi 19 mars dernier, soit 60 ans jour pour jour après le cessez-le-feu officiel en Algérie et les accords d’Évian, la ville de Sisteron organisait une cérémonie de commémoration au monument aux Morts en présence de représentants des associations patriotiques et leurs porte-drapeaux (dont la FNACA), ainsi que des autorités civiles et militaires. Nous notions notamment la présence de Natalie William, sous-préfète de Forcalquier, du maire Daniel Spagnou, de Robert Gay, vice-président du Conseil départemental, mais aussi de Brahim Oulguima, président de l’association ‘‘Harkis, les oubliés de l’Histoire’’. Cette cérémonie visait à honorer la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats au Maroc et en Tunisie. Rappelons que la date du 19 mars est devenue une journée nationale du souvenir et de recueillement seulement depuis l’année 2012 !

DES MÈRES ET DES ENFANTS UKRAINIENS VIENNENT D’ARRIVER

Vendredi 18 mars, dès le début de journée, des barrières empêchant les véhicules de stationner étaient installées face à l’Hôtel de Ville de Sisteron. Ces barrières étaient là afin d’assurer la place au car menant à Sisteron des femmes et des enfants ukrainiens contraints de fuir leur pays chéri, meurtris par la guerre menée par l’envahisseur russe ! Ce fut une intense émotion lorsque, en début d’après-midi, le bus arrivait enfin et qu’en sortaient ces femmes et ces enfants visiblement émus de l’accueil chaleureux qui leur était offert. Le maire, Daniel Spagnou, les agents municipaux et de la Police Municipale étaient là pour les recevoir avec les honneurs : « Nous sommes à la foi heureux de les voir, et profondément tristes pour eux qui ont dû quitter leur père, leur mari ou leurs parents pour fuir la guerre, avec parfois pour seul bagage leur passeport ! » Trois journées, longues journées, ont été nécessaires avant d’arriver chez nous.

GRANDES MANŒUVRES DES SAPEURS-POMPIERS À L’HÔTEL DU COURS DE SISTERON !

L’alerte est donnée : « Un feu de voiture s’est déclaré dans le garage de l’hôtel du Cours ! » Les secours se rendent immédiatement sur place. Dimanche dernier, nombre de Sisteronais se demandaient ce qu’il se passait en ville… L’information, sous embargo, avait été soigneusement cachée car en réalité, ce feu de voiture ne s’est pas réellement produit ! Les sapeurs-pompiers de Sisteron ont réalisé une simulation d’incendie dans l’hôtel, actuellement fermé, avec le soutien de la gendarmerie, des ambulances et des autorités municipales : « Nous avons mobilisé une trentaine de pompiers pour cette manœuvre. À cela s’ajoutent 3 ambulances, 2 camions incendie et celui avec la grande échelle » explique le sergent Samuel Bideau, initiateur du projet.

TOUTE LA VILLE MOBILISÉE POUR VENIR EN AIDE AUX RÉFUGIÉS

Alors que certains, heureusement peu nombreux, se désolent parfois de la solidarité ambiante envers la population ukrainienne, contrainte de fuir l’envahisseur russe, nous ne pouvons que nous réjouir de voir l’engouement qui anime la majeure partie de la population, pour récolter des dons à expédier en Ukraine, et pour venir en aide, ici, chez nous, aux réfugiés qui n’ont pas eu d’autre choix que de fuir à grandes enjambées les bombardements incessants et sans pitié de population civile.

Elle est généreuse, notre jeunesse ! Du 7 au 11 mars 2022 s’est déroulée, au sein de la cité scolaire Paul Arène, une collecte destinée à venir en aide aux ukrainiens. C’est à l’appel de la proviseure, Corinne Ghesquier, que deux élèves de Terminale, Louna Aubert et Anthony Trabuc, ont décidé de mobiliser leurs camarades, lycéens et collégiens, pour soutenir le peuple ukrainien.

MICHEL MAZOUNI (DIT LE FUNKISTE) : LE GARDIEN !

Il est né en 1973, et se targue d’avoir été le plus gros bébé qu’ait connu la maternité de Sisteron, plus de 7 kg ! Ses parents sont arrivés en France au moment de l’indépendance de l’Algérie ! Ils ont été « accueillis » au hameau de forestage de Sisteron, route de Gap, puis relogés au quartier de Beaulieu, où Michel Mazouni a passé son enfance. Jeune adulte, il travaille au sein de l’équipe des « espaces verts » de la municipalité de Sisteron, jusqu’à ce jour maudit, en 1996, où un terrible accident de voiture le plonge dans un coma profond ! Hémiplégique, ayant perdu l’usage de la parole : « Je ne reconnaissais même pas ma mère ! » Trois années de rééducation lui ont été nécessaires pour retrouver une certaine mobilité et pouvoir à nouveau s’exprimer… Il ne pouvait bien entendu pas retrouver son ancien emploi, trop physique, et suite à un reclassement professionnel, Michel, toujours au sein de la municipalité de Sisteron, est devenu agent d’accueil et gardien des lieux d’exposition de la ville. C’est une figure très connue des Sisteronais, mais aussi des touristes, particulièrement depuis l’ouverture, en 2016, de la galerie Domnine, immuable gardien de ce lieu, où les visiteurs reçoivent un accueil souriant, chaleureux, empreint de la gentillesse de Michel.

SILENCE, ON TOURNE À LA CITADELLE : MOTEUR !

C’était donc « silence, on tourne ! » à la Citadelle, et le caméraman orfèvre Roch Pescadère a joué de l’objectif à la perfection, comme il savait si bien le faire en filmant pour le commandant Cousteau, ou lorsqu’il était grand-reporter à la télévision. On retrouvait l’expert Michel Jacob à la perche son, Jean-Baptiste Colomb, à la mise en scène, et le tout était enrobé du regard expert de Pierre Garcia en maître-réalisateur, les yeux rivés sur son écran de contrôle. Cette fine équipe de tournage avait fait appel à des figurants du cru bien connus : Jean Florès (président de P&GHS), Jean-Marie Daumas, Julien Chandre, Laurent Martin et Thierry Trabuc. De la passion, une belle ambiance et un profond sentiment de professionnalisme entourent la réalisation de ce documentaire de 52 minutes (format télévision) qui relatera un moment fort de l’histoire de Sisteron : le passage de Napoléon à Sisteron le 5 mars 1815 !

L’ÉQUITATION FAÇON RANCH-WESTERN S’INSTALLE NON LOIN DE SISTERON

Depuis octobre 2021, un centre équestre spécialisé dans l’équitation américaine s’est installé au 1080, chemin du Boissillon, sur la commune voisine d’Antonaves. Nommé ‘‘American Horse’’, ce centre est dirigé par Bastien Duflot, moniteur d’équitation professionnel. Ici, le bien-être du cheval prime. Il est soigné aux petits oignons par l’entraîneur et par bon nombre d’intervenants, notamment un ostéopathe qui vient sur place toutes les 6 semaines.

Le centre est à la tête de 8 poulinières ! Il possède deux étalons reproducteurs, des juments sélectionnées en fonction de leur critère génétique. Les services proposés sont l’élevage professionnel de Paint et Quarter Horse, écurie d’entraînement en équitation toutes disciplines western, débourrage à la valorisation et compétition. Les propriétaires viennent avec leurs chevaux pour des stages basic western, ranch, bétail…

SIST’ARTS : UNE PROGRAMMATION RICHE EN 2022 !

Sist’Arts a récemment présenté son programme d’activités pour l’année 2022. Outre les traditionnelles expositions ou événements qui émaillent une année riche en découvertes culturelles, deux projets, basés sur un travail collaboratif, retiennent l’attention : ‘‘Alice Guy en pays de Sisteron’’ du 6 au 11 juin. Thierry Peters mène un projet en hommage à sa grand-mère, Alice Guy, première femme cinéaste au monde. Il a sélectionné 4 films qui seront présentés à la galerie, rue Mercerie, accompagnés d’une exposition qui retrace la vie et l’œuvre d’Alice Guy, à la filmographie impressionnante, enrichie par des travaux d’artistes féminines, inspirées de ses films. ‘‘Vision d’un monde idéal’’, expérience artistique du 18 juin au 2 juillet. Charlotte Havret encourage des jeunes, qui n’ont jamais pratiqué un art, à se lancer dans une production artistique (dessin, peinture sculpture, photographie, installation, écriture). Ce projet, avec le soutien de la cité scolaire Paul Arène, du Pôle Jeunes de Sisteron et du PASS, est une opportunité pour nos jeunes qui n’ont jamais touché un crayon ou un pinceau, et qui ont envie de s’exprimer, de travailler seuls ou en groupes. Chaque réalisation sera accompagnée d’un texte sur le thème « Vision d’un monde idéal ».

POUR L’ARRIVÉE DE LA FIBRE AU QUARTIER DE LA CHAUMIANE : CE N’EST PAS ENCORE GAGNÉ !

Mis à part les chiens et les chats du quartier, il n’y avait guère âme qui vive à la Chaumiane ce mardi 15 mars entre 18 et 19 heures ! Et pour cause, les résidents des lieux s’étaient pour beaucoup retrouvés dans la salle du Conseil, afin d’assister à une réunion publique qui visait à expliquer les difficultés rencontrées lors du déploiement de la fibre sur ce secteur de la ville. Il faut préciser que le quartier de la Chaumiane est particulièrement mal doté en matière de réception Internet puisque l’ADSL est quasi inexistante et que la 4G est régulièrement en berne. Les habitants reçoivent la télévision numérique terrestre (chaînes basiques), ou par satellite, mais certains opérateurs, notamment Orange, ne proposeront bientôt plus ce service !

LA MERVEILLEUSE ÉCOLE DE SAPEURS-POMPIERS DES ALPES-DU-SUD

Elle a fière allure l’école de jeunes sapeurs-pompiers de la Motte-du-Caire, si chère à notre sénateur Jean-Yves Roux. Il faut dire que ce dernier s’est donné beaucoup de mal pour convaincre, avec les élus du territoire, de l’intérêt d’ouvrir une section de sapeurs-pompiers au collège Marcel Massot. Des investigations qui auront été longues, mais pour un résultat éclatant et, après trois années de formation, la première ‘‘promo’’ est sur le point d’obtenir son diplôme. Actuellement les jeunes (filles et garçons), sont de plus en plus nombreux à vouloir intégrer cette école qui nourrit de grandes ambitions.