LES ANIMATIONS SONT DE RETOUR : ÇA FAIT ÉNORMÉMENT DE BIEN À TOUT LE MONDE !

Le Service Culture et Patrimoine n’a disposé que de quelques jours pour mettre en place les journées artisanales des 29 et 30 mai derniers. En effet, la réponse positive de la préfecture a été tardive, ce qui est compréhensible dans le contexte sanitaire actuel. Bien que contactés au dernier moment, 12 des 15 artistes et artisans pressentis ont investi la place de la gare routière et le musée Terre & Temps, pour le plus grand bonheur des visiteurs, et le leur bien évidemment.

La dentelière aux fuseaux Isabelle Mizrahi est titulaire d’un CAP « Art de la dentelle » qu’elle a passé à Puy-en-Velay, dans le Massif Central, berceau de cet art. Elle a fondé sa petite entreprise voici un an seulement, à Mison, et a parallèlement suivi une formation d’infographie.

La chapelière Après avoir été comédienne, marionnettiste et pratiqué les arts de la rue durant 25 ans, Sylviane Ciccarelli a appris à Paris les techniques de création de chapeaux de haute couture et de spectacle. Elle en a fait son métier en 2012, qu’elle pratique dans son atelier à domicile à Manosque.

La relieuse d’art Son amour de l’objet livre, le contact avec le papier et l’odeur ancienne des encres typographiques ont conduit Annelise Dellerie à se former à la reliure d’art à l’école Estienne de Paris, et à en faire depuis 14 ans son métier, à Peyruis.

L’INACHEVÉ, UNE VISION PROPOSÉE PAR LES ARTISTES DE SIST’ARTS

C’est la 4e exposition collective proposée par l’association Sist’Arts, autour d’un thème qui garde sa part de mystère : l’Inachevé ! Ce thème était choisi avant le premier confinement, et il se trouve en parfaite résonance avec cette année 2020 qui nous a tous laissé justement un sentiment d’inachevé… 25 artistes ont travaillé autour de ce thème et réalisé spécialement pour cette exposition une seule pièce en peinture, sculpture, céramique, photographie ou installation.

TRADITIONNELLE VISITE POUR LA FÊTE DES MÈRES

Comme chaque année, le maire de Sisteron, Daniel Spagnou, ne manque pas de se rendre à l’Ephad des Cigalines et à la résidence pour personnes âgées des Visitandines, afin de saluer les mamans à l’occasion de la fête des mères. Pour ce faire, le premier magistrat était accompagné de Chantal Vicente, directrice du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS), le dimanche 30 mai dernier. Aux Cigalines (maison de retraite), ils ont été accueillis par messieurs Foglietta et Burtet, respectivement directeur adjoint et cadre en médecine du CHICAS.

UN GRAND PROJET POUR UNE ASSOCIATION D’AUBIGNOSC !

L’association Les Amarines se penche sur la vie locale et sur le lien social à Aubignosc, avec un projet qu’elle qualifie de ‘‘citoyen au cœur du village’’. Caroline Deguin, d’une famille bien connue sur la commune, porte la structure qui compte déjà en quelques mois une quarantaine de membres : « Notre but est de renouer des liens avec nos voisins de tous âges, de s’ouvrir à de nouvelles connaissances et d’agir ensemble dans un but commun » explique l’organisatrice de ce projet.

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA SEM DE SISTERON ET PÔLE EMPLOI

C’est avec une véritable envie de faire bouger les choses que le président de la Société d’Économie Mixte (SEM) de Sisteron, Nicolas Laugier, le directeur de l’agence Pôle Emploi Digne et Sisteron, Claude Dimitropoulos, et le maire Daniel Spagnou, ont paraphé, le vendredi 28 mai dernier à la maison de l’entreprise (Evad’Affaires) au parc d’activités Val de Durance, une importante convention partenariale.

LE PREMIER MINISTRE ÉTAIT À SISTERON

C’est une information qui devait parvenir dans les services municipaux à la dernière minute, le Premier Ministre, Jean Castex, serait à Sisteron le vendredi 28 mai, accompagné de la Ministre de la Cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, afin de rencontrer, au parc d’activités Val de Durance, les arboriculteurs et agriculteurs bas-alpins : « La ruralité est une force de la France » devait affirmer avec conviction l’édile accueilli par le maire Daniel Spagnou. Nous pouvions également remarquer la présence du député Christophe Castaner, ou encore du sénateur Jean-Yves Roux, du président du Conseil départemental, René Massette, de David Gehant, conseiller régional, ainsi que la préfète Violaine Démaret et la sous-préfète de Forcalquier Natalie William.

LA CLASSE DE PREMIÈRE ANNÉE CAP CUISINE ET SERVICE UNIE CONTRE LE HARCÈLEMENT

Les élèves de première année CAP Cuisine et Commercialisation-Service du lycée hôtelier Paul Arène de Sisteron, ont travaillé sur un projet radio prévu dans le cadre de la semaine de la presse avec Fréquence Mistral. Ils ont choisi d’aborder le thème de la violence chez les jeunes et plus précisément du harcèlement, qu’il soit physique ou moral. Depuis plusieurs semaines, encadrés par leur enseignante de Lettres-Histoire, Farida Mazhoud, et avec la collaboration de l’enseignante-documentaliste, Geneviève Pug, ces élèves se sont beaucoup investis dans ce projet. Pour Théo, l’un des élèves, cette forte mobilisation s’explique par le fait que les jeunes se sont sentis directement concernés et parce que le sujet est peu abordé dans les médias.

AGOC : VÉRITABLE MAILLON FORT DE L’ASCENSEUR SOCIAL SISTERONAIS !

Bernard Carrey est une figure emblématique de Sisteron, l’une de ces fourmis qui dans notre ville œuvrent dans l’ombre pour le bien social, le bien vivre ensemble. Il est l’un des barreaux d’une échelle que gravissent de nombreux petits, jeunes et un peu moins jeunes, pour démarrer dans la vie. Président de l’Association de Gestion des Opérations Contractuelles (AGOC), cet ancien marin de la marine marchande sait ce qu’est l’engagement : « Durant 35 ans, j’ai fait quatre tours du monde, vu 80 pays, plus de 150 ports ! » Et, s’il est à Sisteron depuis 1980, il n’a pas hésité à s’engager à l’AGOC, association créée en 1987 par Madame Schwarz, conseillère municipale, appuyée dans cette démarche par le maire Daniel Spagnou.

LES MINOTS RIBIEROIS : UN PROJET DE CŒUR !

L’association des Minots Ribierois a été créée il y a 20 ans. Depuis les 6 dernières années, elle est gérée par Hervé Warton et compte à ce jour environ 25 membres. C’est une association qui regroupe des passionnés de sports multiples (vélo, randonnées, trails etc.). Elle organise régulièrement des sorties de tous niveaux, où chacun profite d’un sport qui n’est pas forcément le sien à la base. C’est ainsi que des coureurs peuvent faire des randonnées, des randonneurs peuvent se mettre au vélo, etc., le temps d’une journée. Mais ce qui est sûr, c’est que ce sont toujours des moments conviviaux, de partage, et de rigolades !

UN MAGNIFIQUE GESTE POUR LES CINÉMAS !

Amateur de cinéma et ami de l’équipe du Cinématographe, Laurent Saroli, gérant de Sud-Est Médical à Sisteron, a décidé de donner un fauteuil roulant afin de faciliter leur accès dans les salles aux personnes handicapées. Comme soulignent Jimmy Endréani et Jean-Paul Enna : « Notre président d’honneur, Max Lombardo, avait de plus en plus de mal à se déplacer. Chaque fois qu’il venait au cinéma, il fallait qu’il apporte dans son véhicule son fauteuil. L’idée est venue de posséder un fauteuil roulant à demeure, ici au cinéma, à mettre à disposition des gens qui en avaient besoin. »

ILS ONT PLANCHÉ SUR LES MOSAÏQUES !

Les lycéens sisteronais ont du talent et ils le prouvent. Six élèves de la cité scolaire Paul Arène viennent de mettre en lumière une œuvre que l’on ne voit plus, et qui pourtant crève les yeux des collégiens et lycéens qui fréquentent l’établissement : les immenses mosaïques en émail brillant et coloré de plus de 10m de long sur 1,60m de haut, qui ornent l’entrée, l’Atrium et la sculpture érigée dans la cour.

PAUL ARÈNE SELON UNE ARTISTE UKRAINIENNE !

Arrivée en France il y a 5 ans, afin de suivre son mari venu travailler ici en tant que maçon, Svitlana Rasymiene est une artiste-peintre ukrainienne âgée de 43 ans, diplômée dans son pays de l’école d’Art et ayant obtenu un diplôme de professeur d’Art. Membre de la maison des Artistes d’Ukraine, elle a participé à plusieurs expositions internationales (en Serbie en 2012, en Ukraine en 2016, en Slovaquie en 2017). Svitlana Rasymiene peint des portraits, des paysages, des natures mortes, etc., à l’huile et à l’aquarelle, et le plus souvent en grand format. Elle peut aussi bien faire des balades et prendre des photos pour s’en servir comme support de travail, que prendre une feuille et laisser libre court à son imagination ! 

LA MAISON DE SANTÉ DE SISTERON S’ENGAGE DANS LE DÉPISTAGE DU DIABÈTE !

Irène Brazier, la souriante coordinatrice de la Maison de Santé de Sisteron, organisait dernièrement une matinée ‘‘dépistage diabète, hypertension, obésité’’ en lien avec Apport Santé, plate forme territoriale d’appui basée à Aix-en-Provence, agissant notamment sur l’éducation thérapeutique. Pour ce faire, Angélique Souliers, infirmière coordonnatrice à Apport Santé, a effectué des dépistages à la Maison de Santé durant toute la matinée. Pour Irène Brazier l’intérêt d’une Maison de Santé est aussi de proposer ce type d’actions : « Nous souhaitions voir ce que l’on pouvait proposer sur l’éducation thérapeutique autour du patient diabétique, au travers d’une opération de dépistage. »

RÉSEAU ENTREPRENDRE : RELATION HUMAIN PRIVILÉGIÉE !

Le Réseau Entreprendre est une association de chefs d’entreprise qui existe en France depuis 1986, et qui s’est depuis développée à l’international. Son objectif vise à accompagner les porteurs de projets créateurs d’emplois. Sa devise, si bien trouvée, dévoile la synergie de ce réseau : ‘‘Pour créer des emplois, créons des employeurs !’’ Dans les Alpes-du-Sud, le Réseau Entreprendre est présidé par Yves Honoré, et le siège se trouve à Sisteron dans les locaux de la Maison de l’Entreprise ‘‘Evad’Affaires’’. Chantal Marc en assure depuis quelques mois la gestion et Ludovic Martin, assureur bien connu, est l’un des responsables de secteur.

UN CLIP POUR LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT SCOLAIRE !

Aujourd’hui le harcèlement scolaire touche plus de 700 000 élèves à l’école élémentaire, au collège et au lycée. C’est pour dénoncer cette problématique que deux jeunes artistes, Ray’N et Kenza Chal, engagés pour la cause, proposent un clip poignant décrivant le harcèlement scolaire comme un fléau encore et toujours d’actualité. Une chanson écrite par Kenza, avec la participation de Ray’N, jeune sisteronais qui monte et qui s’engage avec passion.

AUTOCLEAR : VOTRE VÉHICULE COMME NEUF !

Éric et Patricia Rigard-Cerison ont créé leur société de nettoyage de véhicules en octobre 2019, cependant elle n’a réellement démarré que depuis février 2020. Lui effectue les prestations, elle assure le secrétariat, la logistique et la facturation. Ils travaillent en équipe et se concertent notamment pour l’achat de  nouveaux produits. Passionné depuis toujours par les voitures, Éric passait une dizaine d’heures par semaine à astiquer la sienne. Un jour sa femme a évoqué la possibilité de rentabiliser cette passion en mettant à profit son savoir-faire au service de particuliers, et c’est ce qu’il a fait !

CÉDRÉA : NOUVEAU PÔLE D’ENTREPRISES !

Cédréa sera le nouveau nom de l’hôtel d’entreprises qui va s’implanter dans la zone commerciale Nord de Sisteron. Un projet privé mené à l’initiative de Bruno Bessuelle, par ailleurs gérant de l’enseigne Club Shop : « Le projet devait sortir de terre avant la crise sanitaire, mais il a été mis en attente lors du premier confinement » explique l’entrepreneur. Le permis a été déposé en mars et il devrait se concrétiser en mai 2022. Le terrain a été trouvé et commercialisé par la Société d’Économie Mixte (SEM) de Sisteron, qui gère le parc d’activités Val de Durance. Le bâtiment sera situé derrière la pépinière Botanic Robin et en face de l’entreprise B-Contact.

Ce projet privé est mené en bonne intelligence avec les acteurs économiques locaux (CCSB, ville de Sisteron, Agence de développement des Alpes de Haute-Provence, l’UDE-04 et SEM), pour un montant de près de 3 millions d’euros.

NADIA MURRIS : UN BEAU RAYON DE SOLEIL AU QUARTIER DE BEAULIEU !

Qui ne connaît pas Nadia Murris à Beaulieu ? Cette jeune sisteronaise a grandi dans ce quartier, et même si elle vit aujourd’hui dans un autre coin de la ville, son cœur a gardé un ancrage solide à Beaulieu, où elle passe une bonne partie de ses journées.

Et qu’y fait-elle ? Nadia Murris y est médiatrice sociale et culturelle : « Je fais le lien entre les habitants du quartier et la municipalité, les intervenants sociaux et les associations. »

18 JEUNES LYCÉENS SE MOBILISENT CONTRE LE HARCÈLEMENT !

Nous avons assisté, le jeudi 20 mai dernier au lycée Paul Arène, à l’enregistrement d’une émission radiophonique réalisée par des étudiants de 1ère année CAP hôtellerie cuisine et service, en partenariat avec Fréquence Mistral Sisteron. Cette opération, qui devait se dérouler durant la semaine de la presse, a été décalée suite au confinement. Chriss Alessandri, responsable d’antenne, était à la baguette afin de guider les 18 jeunes dans cette démarche radiophonique. L’opération faisait suite à un travail effectué dans le cadre de leur scolarité, sous la bienveillance de Farida Mazhoud, leur dynamique professeure de Français et Histoire-Géographie, avec la complicité très avisée de Geneviève Pug, l’énergique documentaliste de la cité scolaire de Sisteron.

LE MÉDIATEUR COMMUNAL EST DE RETOUR

Voilà une très bonne nouvelle, après plus d’un an d’absence, le médiateur communal de Sisteron est de retour. Dès le vendredi 4 juin prochain, Michel Hysoulet reprendra donc ses consultations, toujours dans le but de régler les litiges entre les particuliers, ou avec les administrations. Les permanences auront lieu au Centre Communal d’Action Sociale (CCAS), 26 avenue des Arcades, un vendredi sur deux. Michel Hysoulet, sisteronais particulièrement apprécié, est un retraité de Sanofi. Il a pour mission de régler les conflits avant que la justice ne soit saisie.

HEBDOMADAIRE POSITIF