Il n’y avait pas foule le dimanche 20 juin dans les bureaux de vote de Sisteron pour le premier tour des élections départementales et régionales, comme du reste dans la majeure partie des communes françaises ! Il faut dire que le taux d’abstention sur la plan national n’aura jamais été aussi élevé (66.74%), et notre ville n’a pas dérogé à cette règle ! Nous pouvons donc légitimement nous interroger sur l’avenir de notre démocratie qui, force est de constater, a du plomb dans l’aile ! Pourquoi les citoyens désertent-ils les bureaux de vote ? Pourquoi les gens, notamment les jeunes, ne se sentent pas un brin concernés ? Si beaucoup se le demandent, d’autres s’en frottent les mains ! Ces élections départementales et régionales ne font pas recette et pourtant des enjeux cruciaux sont en jeu ! Lorsque l’on ne vote pas, forcément on laisse les autres décider pour nous de l’avenir de notre territoire, et c’est le risque de voir émerger la marque d’idées qui ne sont pas les nôtres, et ce, quelle que soit notre orientation politique… Beaucoup parlent de légitimité des élus, mais que ces derniers sachent qu’un élu avec 50%+1 des suffrages obtenus, même avec seulement 33,26% de votants, est légalement légitime à prendre des décisions pour 100% des personnes vivant sur son territoire : à bon entendeur, salut !