Dans le cadre des samedis d’été de l’Écomusée de Sisteron, deux ateliers ‘‘découverte’’ étaient proposés le samedi 31 juillet dernier : ferronnier d’art et maréchal ferrant ! (…) Le père de Sébastien Fouletier était maréchal-ferrant, et c’est donc très jeune que Sébastien était familiarisé avec ce milieu, mais il n’en a pas fait de suite sa profession, à laquelle on accède par un CAP. Il existe très peu d’écoles dans le Sud de la France, ce métier est très contraignant et nombre de jeunes abandonnent dans les 3 ans qui suivent leur diplôme. Après un passage à l’armée, Sébastien a passé son diplôme en un an dans un centre marseillais, mais il avoue que ce temps de formation est trop court pour quelqu’un qui découvre ce métier.

Extrait Sj 3889 – 07/08/2021