« Elle avait ce regard innocent. Qui n’attendait qu’à être aimé. Mais la vie fût autrement. Si fragile. Tous ces mots ont fini par la briser. Elle qui ne voulait qu’être aimée ! » La chanson « Fragile » de Soprano a rythmé tous les interclasses du jeudi 18 novembre dernier dans l’ensemble de la cité scolaire Paul Arène, chanson évoquant les souffrances d’une jeune fille victime de harcèlement scolaire ! Car cette journée particulière était celle de la journée de lutte contre le harcèlement scolaire, qui connaît depuis 2 ans une dimension internationale. Et ce sont les élèves qui en ont pris la main sur l’organisation, en quelques jours seulement, ceux du Conseil de la Vie Lycéenne (CVL) et ceux du Conseil de la Vie Collégienne (CVC), réunis pour la première fois à l’initiative des équipes de direction et de Vie Scolaire de l’Établissement.