Il aura fallu peu de temps à Jean-Louis Faure et à son équipe, pour décider d’un plan de mesures au chenil refuge SPA de Sisteron. Le 15 décembre dernier, ce jeune retraité de Sanofi succédait à Solange Guérineaud qui veillait avec passion à la destinée du refuge depuis une trentaine d’années. Aujourd’hui qu’elle se repose, le nouveau président tient à la saluer : « J’applaudis des deux mains ce qu’elle a fait pour le chenil et je tiens à lui rendre hommage. » Une page se tourne donc au chenil-refuge, géré par l’association canine sisteronaise. Depuis un mois et demi, bénévoles et salariés n’arrêtent pas : « Nous travaillons à la remise aux normes du chenil, dans tous les domaines, administratifs, comptables et techniques. On fait 10 000 choses à la fois ! » À 63 ans, le nouveau président mesure avec lucidité les tâches qui attendent l’équipe professionnelle et les bénévoles.