Lors du récent Conseil municipal (dont le compte-rendu sera publié dans le Sisteron Journal), il a été décidé à l’unanimité de participer au financement d’un poste d’intervenant social au niveau des Alpes de Haute-Provence, dans le cadre de la lutte contre les violences conjugales et intrafamiliales. Nous nous devons de rendre hommage à nos élus, tous nos élus, pour cette décision importante qui fait honneur à notre ville. L’occasion pour notre rédaction de revenir sur le protocole global relatif aux violences intrafamiliales pour notre département, paraphé le 7 décembre dernier en ville préfectorale. Pour rappel, les violences intrafamiliales regroupent l’ensemble des violences exercées par le conjoint, la conjointe, ou l’ex-conjoint et conjointe, ou par un membre du cercle familial, sur une autre personne de la famille. Elles peuvent revêtir différentes formes : physiques, psychologiques, sexuelles, verbales, économiques ! Harcèlement, viol, insultes, coups et blessures, agressions sexuelles, chantage, etc., peuvent parfois aboutir à des menaces de mort et provoquer un suicide !