C’était donc « silence, on tourne ! » à la Citadelle, et le caméraman orfèvre Roch Pescadère a joué de l’objectif à la perfection, comme il savait si bien le faire en filmant pour le commandant Cousteau, ou lorsqu’il était grand-reporter à la télévision. On retrouvait l’expert Michel Jacob à la perche son, Jean-Baptiste Colomb, à la mise en scène, et le tout était enrobé du regard expert de Pierre Garcia en maître-réalisateur, les yeux rivés sur son écran de contrôle. Cette fine équipe de tournage avait fait appel à des figurants du cru bien connus : Jean Florès (président de P&GHS), Jean-Marie Daumas, Julien Chandre, Laurent Martin et Thierry Trabuc. De la passion, une belle ambiance et un profond sentiment de professionnalisme entourent la réalisation de ce documentaire de 52 minutes (format télévision) qui relatera un moment fort de l’histoire de Sisteron : le passage de Napoléon à Sisteron le 5 mars 1815 !