Didier Bohl et son équipe de 17 bénévoles organisaient une belle fête pour l’inauguration des nouveaux locaux du Café Sourire. Ils sont situés au bas de la rue du Rieu. C’est, en fait, le rez-de-chaussée du même immeuble confié à titre gratuit à l’association, par le regretté et profondément humaniste Claude Coulange, décédé le 25 février dernier. Philippe et Pierre, ses fils, étaient aux côtés de Didier Bohl pour cette inauguration, à laquelle participaient de très nombreuses personnes. Né à Sisteron, le Café Sourire se décline désormais en une douzaine d’entités en France ! Les applaudissements aux paroles de Didier Bohl étaient empreints d’une tendresse sincère pour celui qui, avec son équipe dévouée, donne beaucoup aux autres. La foule de bénévoles, bénéficiaires et représentants d’associations amies du Café Sourire a applaudi aux paroles de l’homme à l’éternel sourire et aux paroles d’encouragement de Christine Reynier, adjointe aux Affaires sociales qui soulignait.