L’association des commerçants de Sisteron (APACS), a mis le turbo dès ce printemps, et le soleil n’est pas seulement dans le ciel, car il est aussi dans le cœur des commerçants. Président de l’Apacs, mais aussi adjoint au commerce et à l’artisanat, Nicolas Laugier se réjouit de constater que, ce qui semble bien être la sortie de la crise Covid, s’accompagne d’un élan que les 120 adhérents de l’Apacs (il y a 150 commerces en centre-ville) ont bien l’intention d’accompagner : « Il y a peu de temps encore, nous avions 20% de cellules vacantes, aujourd’hui nous n’en avons plus que 4%. » Pour information, les cellules vacantes sont les commerces fermés, à vendre ou à louer.