La Communauté de Communes Sisteronais-Buëch est activement engagée depuis trois ans dans la lutte contre les pertes et le gaspillage alimentaire. Nous avons déjà présenté le bilan, très positif, des actions entreprises par France Nature Environnement Alpes de Haute-Provence, partenaire de ce projet, au niveau des cantines scolaires de Sisteron. Mais l’action de cette association ne s’est pas limitée à la restauration collective. En parallèle de l’accompagnement des cantines scolaires, les restaurateurs, sur la base du volontariat, ont suivi dernièrement une formation gratuite d’une demi-journée proposée par France Nature Environnement 04. Quatre restaurateurs de Sisteron (Le Romarin, Le Wengé, Le Canap’ et le Pizzaïolo) se sont retrouvés en compagnie de Carol Attailia (Zestformation) pour comprendre ce que deviennent leurs déchets, identifier ce qui génère du gaspillage en restauration commerciale et recenser des solutions adaptées à leur fonctionnement et leurs contraintes. Tous ont pris des engagements pour diminuer leurs pertes alimentaires au sein de leur restaurant, comme par exemple la gestion du pain, de l’eau, des livraisons, des quantités dans l’assiette. Mathieu du Canap’ devait nous confier qu’il est évident de s’engager dans ce projet, car le concept même de son établissement est basé sur une démarche écologique. Pour Karine du Romarin, la démarche était déjà engagée. À titre personnel, elle a conscience qu’il est nécessaire de laisser une planète propre à nos enfants et d’agir individuellement : « Le chef de cuisine avait impulsé le respect du tri sélectif, des quantités d’aliments calculés dès l’élaboration de la carte pour avoir le moins possible de déchets dans l’assiette. » Toute l’équipe du Wengé, mais aussi celle du Pizzaïolo est sensibilisée à cette problématique anti-gaspi : gestion de ce qui est servi à table, tri, limitation au maximum des déchets en cuisine. En présence des élus, tous ont reçu le label ‘‘Commerce engagé dans la réduction du gaspillage alimentaire’’.