C’est par une chaude journée d’été, le 13 août dernier, que l’auteur manosquin René Frégni, a présenté son nouveau livre à La Maison de la Presse de Sisteron. Ce fut également l’occasion aussi pour lui, sourire aux lèvres, de se prêter à de nombreuses dédicaces, et de répondre aux multiples questions des personnes venues le rencontrer. René Frégni est l’auteur de 20 romans pour adultes, 6 pour enfants, traduits en 7 langues, en livres de poche, collection Folio, mais aussi de quelques nouvelles. Il anime depuis 30 ans déjà, des ateliers d’écriture dans les prisons,  notamment à Luynes, aux Baumettes, et désormais à Montpellier et à Nîmes, six jours par mois. Il trouve d’ailleurs là son inspiration pour écrire des romans policiers, et de confier : « J’ai deux sacs, le premier pour donner, et le second pour recevoir. Il faut dire que dans les prisons je reçois autant que ce que j’apporte. »

Un nouveau roman passionnel ! Son dernier livre qui vient d’être édité, ‘‘Minuit dans la nuit des songes’’, est un grand voyage à travers les émotions de sa vie. Il évoque son enfance avec sa mère adorée dans les rues de Marseille, les moqueries subies à l’école primaire, puisqu’il est le seul à porter des lunettes ‘‘épaisses’’, puis son amour, du haut de ses 7 ans, de la plus jolie fille de la rue, Suzon. Suivent les émotions ressenties lors de voyages, les six mois passés dans une prison militaire (où il découvrira la lecture), les derniers jours de sa maman, son premier livre publié…, toutes les émotions depuis la solitude, la peur, le désir, en passant par la passion et l’amour. René Frégni raconte sa première vie, celle vécue à Marseille où il ne lisait absolument rien, et sa ‘‘renaissance’’ après la découverte de la lecture.