On ne peut pas tout connaître dans une vie mais, il y a des rencontres qui peuvent faire changer les choses. Le parcours de Guillaume Giraud lui a permis de réaliser son rêve, transformer sa passion pour les rapaces en un métier. Pour ce faire, il s’est formé et a acquis de l’expérience auprès d’autres fauconniers, avant d’obtenir les agréments nécessaires pour s’occuper de ses propres oiseaux. Ses rapaces sont certes nés et élevés en captivité, mais aucun n’a été retiré de la nature, c’est une chose qui peut déplaire, ou ne pas être comprise, et c’est pour ça que Guillaume, ainsi que sa compagne Caroline, présentent ses spectacles pédagogiques, ils favorisent une certaine approche avec le public en les faisant voler, tout en informant sur les particularités de chaque espèce.

Durant une bonne demi-heure, on apprend à ne plus les craindre !

Guillaume et Caroline sont itinérants, mais leurs oiseaux passent 11 mois à Lambesc dans les Bouches-du-Rhône où ils sont entretenus au quotidien.

L’association Art, Théâtre et Monuments (ATM), qui a la gestion de la Citadelle, propose ce spectacle depuis 2019. Il est intéressant de savoir que les volatiles retiennent en mémoire les lieux où ils passent : Sisteron est adopté !

L’initiation de dimanche dernier a attiré de nombreux badauds ! Il y avait quelques locaux, ainsi que de nombreux touristes, tous âges confondus, français et étrangers. Nous avons rencontré notamment une famille d’italiens, dont Jovan, 8 ans, qui semblait particulièrement intéressé. Accompagné de ses parents et de sa sœur, Jovan vit à la campagne et il aime la nature où il se balade souvent pour être au plus proche des oiseaux. Nous l’aurons compris, c’est un jeune passionné, alors grande fut sa joie lorsque ses parents lui ont permis de voir ce spectacle. Et que dire de Valentin, 5 ans, un curieux féru qui connaissait le nom de tous les rapaces. Se trouvaient également des allemands, des anglais, des gens venant de Dijon, d’autres de Montauban : c’était une belle journée pour tous !