Comme pour tous ses livres, la vauclusien Serge Panis (dit Serpan), qui coule une retraite bien méritée chez nous, se sert de ses phrases pour faire sourire et ravigoter le cœur de ses lecteurs.

Qu’il s’agisse d’une fiction, de faits divers ou historiques, voire même d’intrigues familiales, l’ironie et l’humour restent à l’honneur. Pour Serpan, la vie dont il rêve est généralement plus belle que la réalité de tous les jours, ce qui lui permet de s’évader pour mieux se ressourcer. L’écrivain aime associer l’image à la lecture, et ses clichés sont des plus révélateurs. Depuis 2015, il a écrit pas moins de dix romans, et une bonne vingtaine sont encore dans les cartons. Son essence : des rencontres, des photographies, des voyages, des balades dans certaines régions…, ce qui lui permet de finaliser ses projets et de coucher sur papier ses idées.

Actuellement, Serpan dévoile son dernier ouvrage ‘‘Le retour de Berlu’’ qu’il a par ailleurs dédicacé dernièrement à la Maison de Presse de Sisteron en présence de Nicolas Laugier, propriétaire et organisateur du festival d’été ‘‘Le livre en fête’’. Il est question de la suite, très attendue, de son roman policier précédent, où l’on suit les pas d’un commissaire plutôt impressionnant et redoutable, qui n’est pas sans rappeler un certain inspecteur bien réputé des anciennes séries télévisées.

Mais finalement la première passion de Serpan demeure de figer l’instant qui exprime toute une vie, ou une histoire, et l’auteur s’emploie à dévoiler et à partager passionnément l’ensemble de ses ouvrages dans toute la région.

Site Internet : www.serpan.fr/