UN OFFICE DES PLUS SOLENNELS

Nous avons déjà évoqué le sujet la semaine dernière, pour la première fois depuis cinquante ans, l’office en hommage aux victimes du bombardement du 15 août 1945, a été célébré par un évêque, Monseigneur Jean-Philippe Nault, Évêque de Digne-les-Bains, dans la chapelle de la Citadelle ; chapelle qui avait été détruite pendant la guerre. Au cours de la messe, le Maire, Daniel Spagnou, donnait lecture du discours prononcé par le Maire de l’époque, Émile Paret, un an après la tragédie qui fit de Sisteron une ville martyre.

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DU DISCOURS CONFIE PAR M. BIBOUB, NEVEU D’ÉMILE PARET, MAIRE DE SISTERON DE 1924 – 1956 DANS LE SISTERON JOURNAL DU VENDREDI 25 AOÛT 2017

Comments are Closed