VILLA MÉDÉA : CONCEPT D’HABITAT PARTAGÉ

Farid Rahmoun, Sisteronais de naissance que beaucoup connaissent et apprécient, voit un projet qui lui tient à cœur peu à peu se concrétiser. En effet, c’est à St-Auban qu’une villa dédiée aux personnes âgées va bientôt ouvrir ses portes. On connait les Résidences pour Personnes Âgées (RPA), ou encore les EHPAD, mais nous connaissons moins ce nouveau concept, l’Habitat Partagé (HP) qui offre un lieu de vie convivial et chaleureux.

Cette villa partagée que propose Farid Rahmoun se trouve au cœur de la cité de St-Auban, à quelques pas de la place du marché et des commerces. La maison de 200m² est divisée en 2 parties, avec pour chacune une salle de bains et 5 chambres de 11m² pour personnes autonomes seules, et 15m² pour les couples. Chaque chambre est bien équipée : commodités, domotique, télévision, téléphone, Internet, etc. Une grande pièce commune fait office de salon et de salle à manger, le point de rendez-vous convivial pour se retrouver autour d’un bon feu cheminée et de jeux de société.

GBS : INTRAITABLE À DOMICILE !

Samedi dernier, le 18 décembre, se déroulait au boulodrome des Marres à Sisteron, une épreuve du championnat de National 4 de la Grosse Boule. La rencontre opposait les joueurs de la Citadelle, emmenés par le capitaine Marc Dussaillant, à leurs homologues de Veynes. Lors de notre visite, nous avons été accueillis par le capitaine Dussaillant qui, prenant le temps de nous expliquer les différentes épreuves d’une journée, devait également faire valoir l’extraordinaire qualité des boulistes sisteronais et l’ambition du club. Premier de son championnat, la Grosse Boule Sisteronaise est fermement décidée à évoluer la saison prochaine au niveau supérieur, et surtout de ne pas s’arrêter en si bon chemin.

DES ENQUÊTEURS BÉNÉVOLES POUR LUTTER CONTRE LA MALTRAITANCE ANIMALE

Méconnus du grand public, plusieurs centaines d’enquêteurs bénévoles luttent dans toute la France contre la maltraitance animale. Les enquêteurs ont ainsi pour mission de se rendre chez les gens pour constater qu’il y a bien de la maltraitance. Ils doivent recueillir des preuves pour constituer un dossier recevable juridiquement, mais surtout ils discutent avec le propriétaire pour trouver des solutions à l’amiable. Et si aucune solution alternative n’est trouvée, ils peuvent retirer l’animal. Au cours de l’année 2021, avec le concours des Forces de l’Ordre et des différentes associations animales, les deux enquêtrices de notre département ont mené pas moins de 80 enquêtes.

P&GHS : LE PROJET DU FILM DOCUMENTAIRE SUR LE PASSAGE DE NAPOLÉON AVANCE À GRANDS PAS !

C’est au château de Malijai, où Napoléon passa la nuit du 4 au 5 mars 1815 avant de faire route vers Sisteron, que l’équipe de tournage de Petites & Grandes Histoires SisteronNaises était en action dimanche dernier. 

Les investigations qui visent à relater, de manière précise, l’enjeu pour l’empereur de traverser le pont de la Baume se poursuivent avec de nombreux témoignages (historiens, descendants…,) pour une véritable mine d’or de documents et d’anecdotes historiques.

LE TRAVAIL EXTRAORDINAIRE DE PATRICK VIBIEN

Retraité depuis 6 ans, Patrick Vibien réside à Peipin, dans une maison nichée au pied de la montagne de Lure. Et c’est là qu’il crée de superbes maquettes, presque plus réalistes que les modèles originaux !  : « J’ai fait notamment, en 2 ans de travail, le château de Château-Arnoux, j’ai réalisé aussi la tour de l’Horloge de Sisteron avec à côté, le bâtiment qu’il y avait et notamment l’emplacement du Sisteron Journal et la typographie ainsi que la boucherie. »

Le travail de Patrick Vibien répond à des critères d’un réalisme époustouflant car il tient à donner une authenticité aux pièces qu’il construit. Siporex, sculpture dans de gros blocs, toitures type tôle ondulée ou tuiles, portes et fenêtres en Balsa, vrai crépi sur les murs posé avec une petite truelle et lissé avec de l’eau, etc. Patrick Vibien va jusqu’à poser, lorsqu’il le peut, de vrais carreaux en terre cuite. Il utilise également du fil de fer pour créer un fer forgé plus vrai que nature…

VÉRITABLE NOËL DE RÊVE OFFERT AUX CLIENTS DE LA ZONE COMMERCIALE VAL DE DURANCE

C’est par une très belle journée hivernale disposant d’un ciel bleu limpide, que s’est déroulée la 7e édition du Noël des commerçants de la zone Val de Durance.

Des stands gourmands étaient présents afin de régaler petits et grands. Des structures gonflables et une piste de luge sur laquelle les enfants ont fait ‘‘tout schuss’’. Mais aussi une patinoire fantastique, qui a vu glisser les gens de tous les âges dans la joie et la bonne humeur. Un spectacle féerique du cirque Pouce a présenté ‘‘Les Korrigans’’, créatures magiques venues d’un pays lointain. Mais le clou du spectacle fut l’arrivée pour le moins originale du Père Noël !

UNE ÉPICERIE QUI VOUS VEUT DU BIEN !

‘‘Une épicerie Chanvrement bio’’ est un nouveau magasin installé au 85 rue Droite, à Sisteron, est ouverte du mardi au samedi de 9h30 à 13h et de 15h à 18h30. Dans cette boutique se trouvent des produits à base de CBD, destinés à soulager différents maux. C’est Mickaël Roux qui accueille la clientèle. La patronne, Océane Deye, possède  3 autres commerces de ce genre (Forcalquier, Les Mées et Digne), avec l’assurance de trouver des produits de qualité et d’excellents conseils sur les dosages et les produits adaptés à chaque cas. Océane et son équipe travaillent avec plusieurs médecins qui invitent parfois leurs patients à consommer ces produits.

BIENVENUE À L’ÉLÈVE GENDARME AMIRDINE OILI !

Sisteron Journal a le plaisir de saluer l’arrivée d’Amirdine Oili, nouvel élève gendarme à la Brigade de Sisteron. Ce dernier nous vient de Mayotte, ce beau département français de l’Archipel des Comores. Amirdine, 27 ans, est passionné de montagne et des sports liés justement à la montagne. Il se dit très fier d’appartenir à la brigade de gendarmerie de Sisteron. Il est arrivé le 17 novembre dernier après avoir suivi, bac en poche, une formation de 8 mois à l’école de gendarmerie de Dijon, puis deux années de gendarmerie volontaire en Isère, à Ponchara. Après avoir réussi le concours de sous-officier de la gendarmerie, il vient donc d’être affecté chez nous.

ADM04 : RENOUVELLEMENT DE LA CONVENTION ENEDIS

Daniel Spagnou, président de l’association départementale des Maires des Alpes de Haute-Provence (ADM04), accompagné par la secrétaire générale, Laurence Angelvin, rencontrait Sébastien Matheron, directeur d’Enedis Alpes-du-Sud, et Denis Aubertin, chargé de communication, pour le renouvellement de la convention de partenariat liant les deux structures durant les 3 prochaines années.

Enedis est une filiale indépendante du groupe EDF depuis 2008 !

Elle gère le réseau public de distribution d’électricité et réalise toutes les interventions techniques (raccordement au réseau électrique, dépannage, relevé de compteur…), quel que soit le fournisseur d’électricité du client. EDF a gardé la partie commerciale de la production et de la vente d’électricité, Enedis est un service public en faveur des particuliers, des entreprises et des collectivités. Elle œuvre pour une relation de proximité avec les élus et s’attache à améliorer en permanence le service rendu aux collectivités et à leurs administrés. C’est en partageant une volonté commune de renforcer leur relation de proximité sur le territoire que l’ADM04 et Enedis sont devenues partenaires. Enedis est engagée au plus près des territoires pour accompagner les transformations comportementales et environnementales et proposer des solutions adaptées aux attentes de chacun pour accélérer la transition écologique.

LE PÈRE NOËL S’EST RENDU AUSSI À L’ÉCOLE DE SALIGNAC MAIS AVEC LE PÉDIBUS !

Ils étaient nombreux à l’attendre en ce vendredi 17 décembre au petit matin, devant l’école de Salignac ! Mais oui, le Père Noël avait été aperçu dans la gelée des campagnes environnantes, assis sur une petite remorque tractée par un vélo ! Chemin faisant, le vieux barbu tout de rouge et de blanc vêtu avait rencontré le Pédibus qui, comme tous les matins d’école, amenait, grâce à des bénévoles, une dizaine d’enfants vers le village !

Ni une, ni deux, voilà notre Papa Noël qui prenait la tête de ce joyeux cortège duquel s’échappaient de bien jolies chansons…

LES ÉCOLIERS DE LA VILLE GÂTÉS PAR LE PÈRE NOËL

Le Père Noël de la mairie a dû se faire aider par les directrices, directeurs et autres personnels de l’Éducation Nationale de Sisteron, pour distribuer les 600 cadeaux offerts cette année aux enfants des écoles de la ville. Pour la seconde fois, la crise sanitaire a rendu impossible l’habituel spectacle proposé aux petits Sisteronais ! Aussi, ne voulant pas être en reste, l’équipe municipale a décidé de faire à nouveau un cadeau à chaque enfant. Et bravo aux lutins municipaux qui ont préparé ces 600 cadeaux, et qui se nomment Patrick San Cirilo, Céline Jean, Sophie Dugnol, Marie Ferrera, Arnaud Antunespereira et Pascal Bunand.  Ne pouvant pas aller partout, afin de limiter les risques, Daniel Spagnou a tenu à être de la partie, et c’est à l’école de Verdun, dirigée par Véronique Mignot, qu’il s’est rendu la semaine dernière en compagnie de Cécilia Louvion, le lutin délégué aux affaires scolaires, portant la capuche rouge réglementaire comme tous les lutins.

LE PÈRE NOËL EST PASSÉ VOIR LES MATERNELLES DE L’ÉCOLE JEAN ANDRIEU

Jeudi 16 décembre, les enfants de l’école maternelle Jean Andrieu, ont eu la grande chance de voir débarquer le Père Noël en personne ! Après une petite sieste, les enfants de petite section ont retrouvé leurs camarades de moyenne et grande section dans la cour, bien chaudement vêtus, où une surprise de taille les attendait ! En effet, le sapin de l’école s’était déplacé à l’extérieur et un bruit de clochettes devait se faire entendre.

DANIEL SPAGNOU : « MA LETTRE DE NOËL »

Noël, c’est la fête de famille par excellence et celle des enfants. Alors je n’aurai qu’un souhait : celui de voir cette pandémie finir enfin ! Soyons prudents et disciplinés, et vaccinons-nous pour retrouver au plus vite cette joie qui nous entoure, avec notre famille entièrement réunie, durant ces jours de fête ! Dans la joie un peu tapageuse des jours de fête pourtant, où les enfants crient de joie, s’amusent avec les jouets tout neufs qu’ils viennent de recevoir, il ne faut pas oublier que sur la terre entière, ce sont des milliers d’enfants qui ne sauront jamais ce que peut signifier Noël… Il n’y a pour eux ni cadeaux, ni sourires, ni paix. Ils souffrent de tout : de peur, de faim ou d’abandon ! Plus proches de nous, en ne prenant que notre pays, si nous ne traversons ni guerre, ni famine, ni cataclysme, nous savons que nombreux seront les défavorisés, les esseulés, les sans-Noël. Je ne dis pas cela pour ternir votre joie, mais pour que vous puissiez réaliser à quel point nous sommes privilégiés. Pour qu’à votre tour, vous puissiez avoir un regard attentif sur de moins chanceux que vous. Pour qu’au moins, dans votre proche entourage, il n’y ait pas de ‘‘sans-Noël’’. Bonnes fêtes de Noël à toutes et à tous !

DÉLICIEUX MARCHÉ DE NOËL À SISTERON CETTE ANNÉE !

Il n’était pas chose facile d’organiser cette année encore, du fait d’une pandémie qui décidément tarde à trouver son épilogue, le traditionnel marché de Noël de Sisteron… Pourtant, l’association des commerçants de la ville (APACS), emmenée par son très dynamique président Nicolas Laugier, et soutenue par ses fidèles partenaires : la municipalité de Sisteron, la Communauté de Communes Sisteronais-Buëch, le Ministère de l’Économie des Finances et de la Relance, la Chambre des Commerces et de l’Industrie des Alpes de Haute-Provence, a mis en forme un bel événement qui s’est déroulé du vendredi 17 au 22 décembre ! L’inauguration s’est tenue en présence de nombreux élus, dont le maire Daniel Spagnou et le vice-président du Conseil départemental Robert Gay, et avec également la présence très remarquée du Père Noël, qui n’aura par ailleurs pas oublié d’emporter dans un petit panier quelques gourmandises à offrir aux enfants.

Plusieurs barnums étaient installés sur la place de l’Hôtel de Ville, entourés de petits chalets en bois. Nombre de commerçants proposaient des mets succulents et donnaient l’occasion aux visiteurs de trouver des cadeaux originaux à offrir pour Noël.

CHENIL REFUGE SPA DE SISTERON : SOLANGE GUÉRINEAUD PASSE LA MAIN !

Lors d’une dernière assemblée générale extraordinaire du chenil de Sisteron, qui s’est déroulée mercredi 15 décembre suite à la démission, pour raison de santé, de l’emblématique Solange Guérineaud, un nouveau Conseil d’administration a été mis en place et un nouveau président a été nommé. La réunion s’est déroulée en présence du maire, Daniel Spagnou, qui devait rendre hommage à Solange Guérineaud pour son dévouement, son courage, son sérieux et son amour des animaux, et qui durant trente années a présidé aux destinées du chenil. C’est Jean-Louis Faure qui prend le flambeau. Il sera accompagné dans cette lourde tâche par Évelyne Faure, Sylvie Thouvenot, Marie-Line Driay, Liliane Manière, Romy Merlet, Édith Lions, Hélène Levy-Falk, sous la bienveillance de Daniel Spagnou et de Cécilia Louvion. Les élus de Sisteron ont souhaité pleine réussite au nouveau bureau, et l’ont assuré du soutien inconditionnel de la municipalité de Sisteron.

LE BÉJART DU PLAN D’EAU : PERSONNAGE ORIGINAL DÉROUTANT !

Il s’appelle Yves Crépy, il approche les 70 printemps, et tout comme le rouge gorge, son environnement se restreint à un espace très limité : le plan d’eau des Marres où on peut le rencontrer depuis une vingtaine d’années ! Vous ne pouvez pas ignorer ce personnage, vêtu d’un tutu de danse, ceint d’une ceinture orientale tintinnabulante, les pieds nus, et qui semble animé de mouvements frénétiquement incohérents. On peut également le croiser, soignant son équilibre, sur une poutre le long de la rue des Grands Jardins, route très pentue aboutissant au parking du plan d’eau. En l’observant plus attentivement, on remarque sur sa tête des écouteurs, qui l’isolent du monde extérieur.

JESSICA JOURDAN NE CÈDE PAS À L’ADVERSITÉ !

Elle tient le bureau de tabac rue Mercerie depuis 9 ans, ou plutôt, tenait, car depuis quelques jours, son commerce a été transféré au 192, rue Droite. En effet, les travaux de réhabilitation de trois immeubles, en face de la galerie Domnine, rendaient l’accès à son commerce délicat, voire dangereux ! C’est la Mairie qui lui a proposé ce nouveau local pour la durée des travaux. Le déménagement s’est effectué en une journée, toute la connectique était en place le soir même, et la vente n’a donc été interrompue que le temps d’une journée.

SAVAMANDA : DES SAVONS FAITS MAISON !

Catherine Doyonnas dispose d’un laboratoire de création de savons, situé à la Ribière sur la route de Valernes. Cette sympathique parisienne, exilée dans notre belle région qu’elle connaît depuis sa plus tendre enfance, est créatrice de savons.

Catherine se passionne pour la fabrication de savons depuis des années ! 

Elle a fait une formation en savonnerie à l’IUT de Forcalquier. Après avoir passé un an à créer des savons pour son usage personnel et son entourage, elle décide d’ouvrir sa petite entreprise ‘‘Savamanda’’ en janvier 2021.

L’ENVOLÉE MAISON FAIT PEAU NEUVE À SISTERON

C’est par une belle matinée certes fraîche mais ensoleillée, que notre journal a été reçu par les deux co-directeurs de l’Envolée, Eva Di Furia-Brunet et Marie-Louise Burbaud, sur le site de l’Envolée Maison situé au 180, route de Gap à Sisteron, juste en face l’usine Sanofi.

Bref rappel historique !

Cette association créée en 2004, était à l’origine uniquement une boutique textile présente pour aider les femmes en difficulté. Petit à petit, l’Envolée s’est développée, a diversifié et augmenté sa surface de vente jusqu’à ouvrir ses portes en 2015 dans la ville de Barcelonnette. Actuellement, ce sont trois magasins qui composent cette structure : l’Envolée Mode, l’Envolée Maison et l’Envolée Culture pour 7 salariés permanents et 37 salariés en réinsertion professionnelle.

UN GRAND MERCI AUX RESTOS DU CŒUR DE SISTERON

Ils vont et viennent inlassablement au milieu des rayons, ils servent les bénéficiaires avec une douceur extrême et toujours un mot gentil. Ils ? Ce sont les bénévoles des Restos du Cœur de Sisteron ; ce sont des femmes et des hommes au service totalement gratuit d’autres femmes et d’autres hommes qui sont dans le besoin. Et les éclats de bonté qui scintillent dans leurs yeux réchauffent les corps et les cœurs de celles et ceux qui rejoignent le local des Restos, à l’arrière du bâtiment Le Tivoli.