Didier Bohl, l’un des membres fondateurs du Café Sourire, porté par un esprit de partage, organisait une sortie pique-nique, à laquelle ont participé une vingtaine de migrants, dont deux familles, accompagnés par une dizaine de bénévoles et salariées du Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile (CADA). Voyage en voiture par Châteaufort, puis petite marche vers un lieu magnifique, tranquille et haut perché, La Pène, où une association chrétienne a fait transformer une ancienne maison en un lieu d’accueil très vaste, beau et confortable. L’objectif de cette journée était double : renforcer la cohésion et une meilleure connaissance mutuelle de ces jeunes gens, afghans en majorité, mais de cultures très différentes, puis les sortir de leur quotidien morose et leur faire découvrir l’environnement dans lequel ils vivent actuellement, temporairement.