Vendredi 3 décembre en début de soirée, sous un froid presque polaire, de nombreux élus sisteronais, ainsi que des représentants du service technique, de la Police Municipale et de la Gendarmerie, sans oublier quelques courageux citoyens non frileux, entouraient le maire Daniel Spagnou qui, comme le veut la tradition, devait actionner le disjoncteur électrique lançant ainsi de manière officielle les illuminations des fêtes de fin d’année : « Malgré les difficultés actuelles dues à la crise sanitaire que nous connaissons bien, nous entrons dans une période qui, je l’espère, saura nous faire oublier pendant un temps ces mauvais moments, grâce entre autres à sa féerie et sa magie. » Le premier magistrat de Sisteron rappelait également que la ville avait consenti un investissement de 20 000€.