Dimanche dernier, le 27 février, se déroulait dans la salle de l’Alcazar le tout premier vide-greniers de l’année 2022 à Sisteron. C’est le Café Sourire qui en était l’instigateur, et Didier Bohl ne cachait pas sa satisfaction : « Il y avait beaucoup de monde en matinée, et les exposants ont apparemment fait quelques bonne affaires. » Propos confirmés par les quelques exposants rencontrés : « C’est la première fois que nous venons à Sisteron, et nous avons bien vendu ce matin, nous reviendrons. » « Ce n’est pas la première fois que nous participons à un vide-greniers, et nous nous débarrassons progressivement d’affaires dont nous n’avons plus l’utilité. Nous en avons vendu ce jour pour 200 euros. » Tous évoquent le caractère convivial de ce type de manifestation, les belles rencontres avec les visiteurs qui viennent plus en fouinant au hasard des stands, qu’avec des idées précises d’objets à acquérir. Certains exposants ont déjà réservé une place pour les deux prochains vide-greniers du Café Sourire, le 24 avril, toujours à l’Alcazar, et le 28 août, au parc Massot-Devèze.