Il est né en 1973, et se targue d’avoir été le plus gros bébé qu’ait connu la maternité de Sisteron, plus de 7 kg ! Ses parents sont arrivés en France au moment de l’indépendance de l’Algérie ! Ils ont été « accueillis » au hameau de forestage de Sisteron, route de Gap, puis relogés au quartier de Beaulieu, où Michel Mazouni a passé son enfance. Jeune adulte, il travaille au sein de l’équipe des « espaces verts » de la municipalité de Sisteron, jusqu’à ce jour maudit, en 1996, où un terrible accident de voiture le plonge dans un coma profond ! Hémiplégique, ayant perdu l’usage de la parole : « Je ne reconnaissais même pas ma mère ! » Trois années de rééducation lui ont été nécessaires pour retrouver une certaine mobilité et pouvoir à nouveau s’exprimer… Il ne pouvait bien entendu pas retrouver son ancien emploi, trop physique, et suite à un reclassement professionnel, Michel, toujours au sein de la municipalité de Sisteron, est devenu agent d’accueil et gardien des lieux d’exposition de la ville. C’est une figure très connue des Sisteronais, mais aussi des touristes, particulièrement depuis l’ouverture, en 2016, de la galerie Domnine, immuable gardien de ce lieu, où les visiteurs reçoivent un accueil souriant, chaleureux, empreint de la gentillesse de Michel.